mardi, 13 novembre 2018 10:51

Philippe ATAKPA appelle la coalition au boycott des trois jours de recensement

©AfreePress-(Lomé, le 12 novembre 2018)- Les huit représentants de la coalition des 14 partis de l’opposition devront prêter serment ce mardi 13 novembre devant les juges de la Cour constitutionnelle.

L’annonce a été faite lundi par les juges de cette cour qui ont fait savoir que tout est en place pour que cette cérémonie se tienne ce mardi. Mails il y a peu de chance que la coalition autorise ses délégués à se soumettre à cette exigence au regard des derniers développements de l’actualité. Tout porte à croire que la coalition boycottera la cérémonie.

« Est-ce que nos délégués iront devant la Cour constitutionnelle pour prêter serment ? Non nous n’irons pas. Nous disons qu’il faut tout recommencer à zéro », a asséné Philippe Matitoma ATAKPA dans la matinée de ce mardi sur radio Nana FM. Le délégué national chargé des actions du PSR plaide clairement pour un boycott en règle de cette cérémonie.

Il y a mieux. Il conseille à la coalition des 14 partis de l’opposition de boycotter les trois jours de recensement supplémentaire accordés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) aux retardataires. « Moi je demande aux Togolais de ne pas aller se faire recenser les trois jours supplémentaires. Ce pouvoir il faut l’arrêter très tôt et lorsqu’on n’est pas d’accord on dit non. Nous allons sortir dans la rue pour démontrer notre désaccord à la CEDEAO », a-t-il martelé.

Cette position semble être partagée par la Coordonnatrice de la coalition, Brigitte Adjamagbo-Johnson qui est montée au créneau pour situer l’opinion sur la décision de son regroupement face à la Cour constitutionnelle. « Nous irons prêter serment lorsque les conditions seront réunies », a-t-elle défendu et d’exiger du gouvernement togolais, un processus électoral « consensuel », « fiable » et « digne de ce nom ».

Le Togo organise des élections législatives le 20 décembre prochain, conformément aux recommandations de la CEDEAO. Mais en moins de deux mois de cette échéance, des divergences de point de vue entre l’opposition et le pouvoir persistent sur le processus rendant la situation sociopolitique du pays de plus en plus tendue.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…