mercredi, 28 novembre 2018 07:30

Politique : Agbéyomé KODJO appelle à la réalisation des reformes avant les élections du 20 décembre 2018

©AfreePress-(Lomé, le 28 novembre 2018)- A quelques semaines des prochaines élections législatives, le consensus n’est toujours pas trouvé entre les acteurs politiques togolais. 

La coalition des 14 partis politiques de l'opposition est arc-boutées sur ses exigences de reformes et de reprise totale du processeurs électoral et promet d'empêcher ces élections par « tous moyens » si sa demande n'est pas satisfaite. 

Pendant ce temps, le gouvernement déploie tous les efforts pour respecter la date du 20 décembre et organiser ces élections dans le délai fixé par la CEDEAO.

Une situation qui inquiète le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), de l'ancien Premier ministre Messan Agbeyomé KODJO qui à travers un communiqué rendu public mardi 27 novembre 2018, invite les acteurs impliqués dans la crise togolaise à œuvrer pour la mise en application « stricte » des recommandations de la CEDEAO.

Le MPDD rappelle utilement « qu’aucune posture radicale et sans concession ne contribuera guère à la décrispation de la crise politique actuelle ». Au contraire, écrit le patron de ce parti, cette posture risque de d'exacerber la crise et de conduire une fois de plus, à des situations non souhaitées. 

Les recommandations de la CEDEAO, poursuit M. KODJO, doivent être appliquées avant la tenue des élections. Ce qui permettra selon lui, au pays d’éviter une « tragédie » et permettre au citoyens de construire ensemble un « Togo uni et paisible ».

« Dans toute démocratie, le suffrage universel est la voie sacrée pour apprécier le poids relatif de chaque acteur sur l’échiquier national, ainsi que le seul moyen de conquête pacifique. (…) Il devient urgent que soient mises en œuvre l’ensemble des recommandations avant le scrutin législatif, dans la mesure du possible, pour la préservation de la paix sociale et la cohésion nationale », a insisté le natif de Tokpli dans la préfecture de Yoto.

Pour finir, la le parti MPDD invite la Représentation nationale à suivre la procédure parlementaire relativement à la réforme de la Constitution formulée par l’expert constitutionnaliste de la CEDEAO pour parvenir à la modification des articles « 59, 60 et 100 » de la Loi fondamentale du pays.

Le MPDD qui se prépare sans doute pour les élections législatives du 20 décembre 2018, a pour finir appelé le gouvernement à faire « l’ultime » effort pour amener l'apaisement dans le pays et décrisper la situation sociopolitique actuelle avant les prochaines élections.

« Il est encore temps d’éviter la tragédie et d’espérer construire ensemble un Togo uni et paisible, qui garantisse à chacun de ses enfants, ses droits fondamentaux que sont, la liberté, la justice et l’égalité des chances », a conclu M. KODJO.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…