mardi, 11 décembre 2018 12:24

Me AGNINA Yacoubou : « On fait la politique pour vivre, pas pour mourir »

©AfreePress-(Lomé, le 11 décembre 2018)- Le président national du parti Cercle des Leaders Emergents (CLE), Me AGNINA Yacoubou a condamné mardi 11 décembre 2018, la mort de manifestants à Lomé et à Sokodé. « On fait la politique pour vivre pas pour mourir. Un seul mort est un mort de trop et interpelle les uns et les autres à arrêter ces choses », a-t-il fustigé rappelant au passage que tous actes commis sur la terre des hommes passera un jour en « jugement ».

« Je ne connais pas ceux qui font cela, mais ce n'est pas normal que la politique produise de l'insécurité. Je ne suis pas de l'armée mais je pense que le bon sens serait qu'un chef aille sur le terrain de temps en temps. Mais s'il était établi qu'il (le Général Félix Katanga, Chef d'Etat major général des Forces Armées Togolaises, FAT, NDLR) en est pour quelque chose, c'est grave. Mais je ne pense pas que le Chef d'Etat major ait besoin d'aller sur un terrain pour commettre un meurtre. Il a des éléments pour le faire s'il voulait le faire », a-t-il relativisé et de donner du crédit à la version des événements fournie la veille par le Général Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Le partie CLE a-t-il raison de se présenter aux élections alors qu'une partie de l'opposition les boycotte et exige leur report ? Oui, répond Me AGNINA Yacoubou, qui estime que la « démocratie ne peut pas être séparée de la notion d'élection ». « Je comprends qu'il y a des problèmes dans notre pays et que les gens choisissent de ne pas participer aux élections. Mais nous, nous avons décidé de participer à ces élections parce que c'est d'abord par les élections qu'un peuple choisit ses représentants. Mais aussi parce que nous n'avons pas été acteur du dialogue. Il faut éviter de créer le cas de 2002 qui est à l'origine de la situation que nous sommes en train de gérer actuellement », s'est-il défendu. CLE promet d'aider à la réalisation des réformes s'il est représenté à l'Assemblée Nationale.

Le parti en terme de projet, entend agir sur l'offre d'emploi au Togo en assouplissant les conditions d'embauche et de licenciement. Il veut procéder dans la mesure du possible, à une dé-régularisation du marché de l'emploi et supprimer l'examen du BACI qu'il trouve sans intérêt et dépassé.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…