Developed in conjunction with Ext-Joom.com

vendredi, 21 décembre 2018 12:36

Elections législatives : L'UFC en passe de devenir la 2e force politique du Togo

©AfreePress-(Lomé, le 21 décembre 2018)- Les élections législatives prescrites par la feuille de route de la CEDEAO se sont déroulées le 20 décembre 2018 dans un « calme relatif ». Hormis quelques incidents signalés dans certains quartiers de Lomé et dans la ville de Kpalimé (120 km au sud-ouest de Lomé), les opérations se sont déroulées dans la paix, se félicite le gouvernement.

Si pour le moment, aucune tendance n'a encore été communiquée par la CENI quant au taux de participation, les chiffres issus des dépouillements placent deux partis politiques d'ores et déjà en tête dans plusieurs circonscriptions électorales.

Selon ces chiffres n'ont encore homologués et confirmés par la CENI, le parti au pouvoir, l'Union pour la République (UNIR) vient largement en tête des choix des votants. Ce parti est suivi par l'Union des forces de changement (UFC, opposition) de Gilchrist Olympio qui se positionne en 2e place et fait figure de première force politique de l'opposition.

Si ces tendances sont confirmées se réjouit Isaac TCHIAKPE, conseiller spécial du président national de l'UFC, le parti à l'emblème de palmier assumera avec « beaucoup de responsabilité » son rôle de chef de file de l'opposition. « Notre première tâche sera de travailler à la réalisation des réformes et à la résolution de la crise togolaise », a-t-il confié ce vendredi à l'Agence de presse AfreePress.

Au niveau du parti au pouvoir, on se refuse à tout commentaire pour le moment même si hors micro, on se réjouit du « renouvellement » de la classe politique au Togo. « Depuis les années 90, avec l’avènement de la démocratie, le Togo a toujours été malade de son opposition. 28 ans après l’avènement de l’ère démocratique, alors que des pays se développent avec des oppositions constructives, le Togo lui, peine à lever la tête avec une opposition beaucoup plus nuisible. Avec cette élection législative qu’ils ont boycottée, la vieille garde de l’opposition togolaise vient de signer son arrêt de mort. De nouvelles figures vont désormais émerger », lance un responsable de cette formation politique.

Le ministre Gilbert Bawara, l'un des rares cadres du parti UNIR à se prononcer sur ces élections s'est réjoui du déroulement des élections. Il salue le fait que les « différentes menaces proférées par la coalition qui jurait de bloquer les législatives » n'ont pas été suivies d’effet. Il faut dire que le gouvernement avait pris d'importantes mesures pour renforcer le dispositif de la Force Élection Sécurité 2018 et faire face à d’éventuelles tentatives de blocage du processus.

A.Y.

  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…