samedi, 22 décembre 2018 19:50

54e session ordinaire de la CEDEAO à Abuja : Les chefs d'État et de gouvernement se félicitent de la "tenue effective" des élections le 20 décembre 2018

©AfreePress-(Lomé, le 22 décembre 2018)- La 54e session ordinaire, des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO a pris fin ce samedi 22 décembre à Abuja au Nigeria sur plusieurs décisions concernant la vie sociopolitique dans la sous-région. La conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO s'est beaucoup appesantie sur la situation au Togo et les élections qui ont eu lieu le 20 décembre dernier. En substance, les chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO se sont félicités de la « tenue effective le 20 décembre 2018, des élections législatives libres et transparentes, qui se sont déroulées dans des conditions de paix et de sécurité, conformément à la Feuille de route adoptée le 31 juillet 2018 ».

L'organisation regrette néanmoins la décision prise par la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition (C14) de ne pas participer au processus électoral et aux élections législatives « malgré les efforts considérables déployés par les Facilitateurs pour favoriser des élections inclusives avec une participation équitable de tous les acteurs à la Commission électorale nationale électorale indépendante (CENI) ». La CEDEAO encourage le gouvernement togolais à poursuivre la mise en œuvre de la feuille de route en réalisant très vite les réformes devant permettre la limitation du mandat présidentiel et définir le mode de scrutin.

Voici une partie du communiqué final ayant sanctionné les travaux à Abuja.

« La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO se félicite de la tenue effective, le 20 décembre 2018, des élections législatives libres et transparentes, qui se sont déroulées dans des conditions de paix et de sécurité, conformément à la Feuille de route adoptée le 31 juillet 2018.

Elle regrette fortement la décision prise par la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition (C14) de ne pas participer au processus électoral et aux élections législatives malgré les efforts considérables déployés par les Facilitateurs pour favoriser des élections inclusives avec une participation équitable de tous les acteurs à la Commission électorale nationale électorale indépendante (CENI).

La Conférence se félicite de l’engagement du Gouvernement togolais à assurer l’adoption rapide des réformes constitutionnelles, en privilégiant la voie parlementaire pour leur mise en œuvre diligente.

De même, les dirigeants et instances de la CEDEAO ont pris acte de la volonté du Gouvernement togolais à organiser les élections locales au cours de l’année 2019 et ont invité tous les acteurs à y contribuer en vue de favoriser des élections inclusives et apaisées, dans le respect des normes démocratiques... »

Enfin, tout en encourageant le Gouvernement togolais à renforcer les mesures d’apaisement pour renforcer la confiance entre les acteurs et apaiser davantage le climat socio-politique, le Sommet d’Abuja n’a pas reconduit le mandat des facilitateurs. 

C’est dire que pour les dirigeants et instances de l’organisation sous-régions le, la tenue des élections législatives ouvre l’image d’une vie politique normale. 

Un désaveu cinglant et un coup dur pour la C14, désormais isolée et abandonnée à elle-même, dans ses errements.

A.Y

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…