mercredi, 26 décembre 2018 16:03

Législatives 2018 : Nathaniel OLYMPIO et la C14 très amers envers la CEDEAO

©AfreePress-(Lomé, le 26 décembre 2018)- La coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14) continue par remettre en cause la légitimé des élections législatives du 20 décembre dernier et des députés qui en sont issus.

Pour ce regroupement, le scrutin du 20 décembre a été un « coup de force du pouvoir de Faure Gnassingbé avec la complicité de la CEDEAO ». C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre ce mercredi 26 décembre 2018, Nathaniel OLYMPIO, président national du Parti des Togolais sur les ondes de la radio Victoire Fm.

« La CEDEAO est venue cautionner les répressions du régime, parce qu’elle est restée silencieuse sur les évènements qui se sont passés au Togo. La CEDEAO est responsable du cadre dans lequel ces élections se sont déroulées. C’est elle qui a tracé le cadre dans sa feuille de route et tous ce qui s’est passé et la manière dont ça s’est passé, relève de la responsabilité de la CEDEAO. Au lieu de s’exprimer sur les évènements qui ont eu lieu avant les élections, elle les a dangereusement cautionnés », a déclaré Nathaniel OLYMPIO.

Pour M. OLYMPIO, la CEDEAO a failli à ses devoirs en tant qu’institution sous régionale. « Les Togolais aujourd’hui savent que personne de l’extérieur ne viendra leur donner la démocratie dans ce pays. La lutte rentre dans une autre phase et elle sera plusieurs rude », a-t-il indiqué.

« La CEDEAO qui était supposée venir aider le peuple togolais à résoudre sa crise, est venue empirer les choses et a laissé tomber les Togolais. Donc nous ne pouvons que compter sur nous-mêmes », a-t-il ajouté.

Selon le leader de la coalition, l’attitude de la CEDEAO, notamment en approuvant la tenue des législatives du 20 décembre sans l’effectivité des réformes qu’elle-même avait recommandées, est un manque de respect envers le peuple togolais.

« Ce qui s’est passé a été très escamoté et c’est aussi un manque de considération finalement pour le peuple togolais. Nous utilisons des mots très durs parce que c’est comme ça que nous le ressentons. Les Togolais savent ce qu’ils veulent et ils sont très déterminés. D’ailleurs cette étape qui vient d’être franchie est une étape qui galvanise davantage les Togolais à poursuivre la lutte pour la démocratie et l’alternance. Nous allons faire de sorte que notre lutte soit plus efficace et plus adaptée à la configuration qu’on nous a imposée », a-t-il laissé entendre.

Pour le responsable de ce parti, la CEDEAO a failli et elle aura beaucoup de mal à se « récrédibiliser (sic) » aux yeux des Togolais parce que, a-t-il relevé, « ce n’est pas la première fois qu’un tel évènement se produit au Togo… ».

Raphaël A.

 

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…