Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mardi, 19 mars 2019 07:38

Mission d’observation électorale en RDC : 13 observateurs togolais bloqués en RDC depuis les élections de décembre 2018

©AfreePress -(Lomé le 19 mars 2019)- Treize (13) observateurs électoral de nationalité  togolaise sont bloqués en République Démocratique du Congo (RDC) depuis la fin des élections du 30 décembre 2018, a appris l'agence de presse AfreePress.  

Ils sont actuellement dans l'incapacité totale de regagner leur pays le Togo, révèle le quotidien  "LIBERTE" dans sa parution 2881 du lundi 18 mars 2019.

Ces Togolais font partie d’une organisation panafricaine de la société civile dénommée « Parlement Africain de la Société Civile (PASOCO) ». 

« 13 Togolais, un Béninois et un Burkinabè partis en RDC dans le cadre de l’observation des élections de décembre dernier sont actuellement bloqués à Kinshasa et dans l’impossibilité de retourner dans leurs pays. Ils vivent dans une situation de dénuement pécuniaire total », rapporte le journal qui précise que ces personnes sont arrivées dans le pays avec un billet aller simple dans l'idée de pouvoir effectuer leur mission d’observation et trouver des moyens pour le voyage retour. 

Ce qui n’a pas été le cas pour eux puisqu'ils se retrouvent aujourd'hui avec des visas, dont les délais sont expirés mais sont dans l'incapacité de regagner leur pays. 

« Certes la Commission électorale nationale indépendante (CENI) congolaise est intervenue en payant leurs frais d’hôtel, mais elle ne peut faire plus. De même un pasteur congolais aurait récupéré une partie du groupe qu’il a logé. Le Burkinabè est rentré grâce à l’aide de sa famille », poursuit le journal. 

La CENI congolaise avait accueilli avec « joie » la demande d’observation du PASOCI et dans une lettre réponse, cette même CENI demandait au vice-ministre des Affaires étrangères d’instruire les ambassadeurs de la RDC au Bénin, au Burkina Faso et au Togo à « accorder les visas nécessaires et autres facilités d’usage » à la délégation du PASOCI dont une branche est basée à Baguida (Lomé). 

« Les observateurs du PASOCI ont été victimes d’un marché de dupes », soutient tout simplement le journal.

Il faut noter qu’aucune information officielle n’a filtré à  propos de cette affaire lors de la visite effectuée vendredi dernier par le Chef de l’État togolais chez son homologue congolais, Félix Tshisekedi.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…