samedi, 06 avril 2019 12:41

Ministre Payadowa Boukpessi : « Tout est prêt pour aller, aujourd’hui aux élections locales »

©AfreePress-(Lomé, le 6 mars 2019)- Les élections locales auront bel et bien lieu et ce, dans quelques mois. Probablement avant la fin du premier semestre de cette année. C’est en tout cas ce qu’annonce le ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Payadowa Boukpessi dans une interview accordée à plusieurs médias de la place.

L’importance de la décentralisation, dit-il est « évidente et le gouvernement s’est engagé dans une démarche participative pour le développement du pays », a-t-il laissé entendre.

« Nous voulons organiser ces élections locales dans les plus brefs délais afin qu’à travers elles, la promotion du développement local, soit véritablement ancrée dans nos différentes collectivités territoriales et qu’elles puissent, de façon sensible, contribuer à la lutte contre la pauvreté et à la transformation économique de notre pays », a-t-il ajouté.

« Lorsqu’on transfère des compétences à des élus locaux, on espère que l’exercice de cette responsabilité soit plus efficace. Parce que, c’est des gens plus proches des populations et qui connaissent mieux que personne, leurs besoins. Ils seront plus à même de répondre aux besoins de ces populations. Donc, il y aura plus d’efficacité dans la programmation des actions au niveau des populations, plus de justesse dans les choix qui seront opérés au profit des administrés », a confié le ministre en charge de l'Administration Territoriale. 

Avec ses partenaires techniques et financiers (PTF), notamment l’Allemagne et l’Union Européenne (UE), le gouvernement se dit prêt à organiser les élections locales cette année. « (…) Tout est prêt pour aller aujourd’hui aux élections locales. Le premier signal fort pour montrer que tout est prêt, c’est la nouvelle CENI qui vient d’être mise en place. Elle va dérouler son chronogramme et nous serons au courant des dates. Mais je pense que ce sera dans quelques mois, probablement, avant la fin du premier semestre. D’un autre côté, les listes sont là », a indiqué le ministre.

Il a par ailleurs, réaffirmé la volonté du gouvernement à organiser ces élections dans un esprit d’ouverture et d'inclusion. « J’ai reçu des partis politiques récemment, qui m’ont fait part de certaines préoccupations par rapport à une nouvelle révision des listes électorales. (…) Après compte rendu à l’autorité suprême, et suite à la demande formulée par la délégation de la coalition des partis politiques de l’opposition qui a été reçue par le chef de l’État le 20 mars dernier, nous avons été formellement instruits de saisir la CENI afin qu’elle envisage effectivement d’organiser une révision des listes électorales à l’occasion des locales. Ce sera probablement pour une période de trois jours comme on l’a fait déjà en 2018. Comme les listes sont récentes, nous supposons qu’il y aura certainement très peu de nouveaux inscrits », a précisé le ministre qui rappelle qu'il reviendra à la CENI de déterminer les modalités pratiques pour parvenir à cette révision qui permettra aux partis politiques qui avaient boycotté le recensement de 2018, de se rattraper. 

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…