dimanche, 14 avril 2019 16:18

La mort à Bafilo d'un militant du PNP est intervenue à la suite d'un mouvement de foule, explique le ministre Yark 

©AfreePress-(Lomé, le 14 avril 2019)-  La manifestation de rue organisée samedi 13 avril 2019 par le Parti national panafricain (PNP) a enregistré dans la ville de Bafilo (353 km au nord de Lomé), un mort du côté des manifestants. Selon les informations confirmées dans la soirée de samedi par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane, ce décès est survenu au cours d'une « probable bousculade ».

« Un groupe de jeunes ayant quitté Soudou se sont lancés dans la rue de Bafilo pour rallier le centre-ville quand ils ont été dispersés par les forces de l’ordre et de sécurité. Malheureusement on a enregistré un mort », a-t-il confié à l'Agence Savoirnews. 

« Pour le moment, les circonstances de ce décès ne sont pas encore élucidées. Mais une chose est claire, il n’est pas mort par balle. Il se pourrait qu’il ait succombé dans une bousculade. Seuls les résultats du médecin légiste pourront nous situer », a ajouté le ministre qui a saisi l'occasion pour présenter ses condoléances aux familles de la victime. 

Prévue pour se dérouler dans dix (10) villes du pays, la manifestation du PNP n’a été autorisée par le ministre de l’Administration territoires, de la décentralisation et des collectivités locales, que dans trois (3) villes (Sokodé, Afagnan et Lomé). 

A Lomé, les itinéraires recommandés au PNP n’ont pas été respectés. Très tôt, les militants du PNP ont tenté de se regrouper à un autre point de départ au quartier Agoè Démakpoè. 

Mais ils seront dispersés par les forces de l’ordre et de sécurité à coup de gaz lacrymogènes. Va s'ensuivre une course poursuite faisant des blessés dans le rang des manifestants. 

Très vite des barricades vont être dressées sur la voie à la sortie du marché d'Agoè-Assiyéyé empêchant les usagés de circuler ce qui a occasionné plusieurs arrestations dans les rangs des manifestants, a constaté sur les lieux, un reporter de l’Agence de presse AfreePress. 

« Nous avons prévu de commencer notre marche au niveau des rails en allant vers Agoè-Assiyéyé. Selon la loi dans la mesure où on a informé l’autorité de la manifestation, nous pouvons librement marcher. Mais nous remarquons que ce gouvernement ne peut même pas respecter sa propre loi. Les itinéraires dont le ministre Payodowa Boukpessi fait allusion, depuis que les gens d’UNIR font des manifestations dans ce pays, est-ce qu’il a une fois envoyé les militants d’UNIR dans cette brousse là-bas à Togblékopé pour marcher ?  Il faut qu’ils sachent que nous manifestons pour réclamer nos droits et notre liberté qu’ils ont confisqués durant tant d’années. Nous comptons marcher sur la grande voie pour être entendu », a confié un militant du PNP.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…