jeudi, 02 mai 2019 17:58

Voici enfin ce que pense la coalition du discours sur l'état de la nation de Faure Gnassingbé

©AfreePress-(Lomé, le 02 mai 2019)- La coalition de l’opposition (C14) s’est prononcée jeudi 2 mai 2019 sur le discours prononcé par le Chef de l’État le 26 avril dernier devant l’Assemblée Nationale à l’occasion de la commémoration du 59e anniversaire de l’indépendance du Togo.

Face à la presse au siège de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA) à Lomé, les responsables de cette coalition ont qualifié les mesures annoncées par le Président de la République de « promesses démagogiques ».

« (…) Le Chef de l’État a présenté devant l’Assemblée nationale, quasi monocolore issue des élections législatives unilatérales du 20 décembre 2018, ce qu’il a appelé son discours sur l’état de la nation, mais qui n’était en réalité qu’un catalogue de belles intensions et de promesses démagogiques qui n’engagent que ceux qui les ont écoutés », a laissé entendre la C14 dans une déclaration liminaire lue par Antoine Folly, délégué général de l’Union des démocrates socialistes du Togo (UDS-Togo).

Pour la coalition, le gouvernement de Faure Gnassingbé a tenu les mêmes promosses devant l’Assemblée Nationale en 2006, qui sont restées lettres mortes.

« Il est de notre devoir, en tant que regroupement de partis politiques aspirant à gouverner ce pays, d’apporter la contradiction, de monter aux Togolais que l’échec incarné par le régime RPT-UNIR n’est pas une fatalité à laquelle le Togo est définitivement condamné et qu’une autre politique génératrice de prospérité économique et sociale, de justice et d’équité notamment en matière de répartition des richesses nationales, et de respect des droits de l’Homme et des libertés publiques est possible sur la terre de nos aïeux », a laissé entendre M. Antoine Folly.

Plus loin, la coalition estime que le Chef de l’Etat dans son discours sur l’état de la nation, « ignore » les vraies préoccupations des populations à la base. « Écoutant le discours du Chef de l’État, la grande majorité des Togolais se demande s’il connaît leurs difficultés. (…) Sur tous les points qu’il a évoqués, le Chef de l’État est systématiquement démenti par les faits », estime la coalition.

Un autre sujet évoqué par la C14 au cours de cette sortie, est celui des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales. La coalition demande que ces réformes se fassent sur la base de la proposition de l’expert constitutionnaliste sénégalais.

« C’est un compromis minimum susceptible de répondre aux aspirations des Togolais », précisent les leaders de cette coalition qui exigent par ailleurs, que les élections locales annoncées, se fassent après la « refonte » du fichier électoral et la réorganisation des organes chargés de les préparer (CENI, CELI, CLC).

La coalition parle également de la nécessité de mettre en place un démembrement de la CENI au niveau de chaque commune du pays, ainsi que de la nécessité de réadapter la gestion du contentieux électoral par la Cour Constitutionnelle.

Raphaël Aziamadji.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…