mercredi, 08 mai 2019 15:04

Le MRC d’Abass Kaboua plaide pour la cause des producteurs de Café-Cacao du Togo

©AfreePress-(Lomé, le 2019)- Frédéric Abass Kaboua, président du Mouvement des Républicains Centristes (MRC) était face à la presse ce mercredi 8 mai 2019. Cette fois-ci, ce n’est pas pour se prononcer sur la situation politique du pays, mais c’était pour porter haut les préoccupations et les conditions de vie des producteurs de la filière café cacaoyère du pays.

Le Député Abass Kaboua accuse les responsables en chargés de ce secteur de laisser pour compte les producteurs. Il en appelle au Président de la République et lui demande de prendre ses responsabilités pour mettre fin à ce qu’il qualifie de « désordre ».

« L’Office des Produits Agricoles du Togo (OPAT), son Directeur Général de l’époque M. Joseph Ogamo BAGNAN avait décidé d’instituer un prélèvement de 10 F/kg sur le café et le cacao auprès des acheteurs et ceci servait à construire les routes, à tracer et à entretenir les pistes rurales dans la boucle de ce que l’on appelait à l’époque la route du café cacao. C’est un bâtisseur (…) Cependant, après quelques années, l’État déclare l’OPAT en faillite et ferme ses portes. Chose curieuse, en cette année de sa fermeture, l’OPAT réalisait un bénéfice de plus de 4 milliards de FCFA. Pour substituer cette société, il a été créé des filières bidons qui en retour prélèvent au lieu de 10 F/kg, 60 FCFA », a dénoncé l’honorable Kaboua.

Selon le Député, les 60 F/kg collectés par les responsables de ce secteur servent à payer les organisations internationales en charge de la filière café cacao.

Chose que M. Kaboua dénonce et invite le gouvernement de Faure Gnassingbé à assainir le secteur pour le bien-être des populations rurales.

« Nous au MRC, nous nous indignons contre cette façon de gérer les choses de l’État et nous demandons instamment au gouvernement de faire diligence pour mettre fin à toutes ses filières, d’abord en commettant un audit afin d’arrêter cette pagaille organisée », a-t-il exigé et d’ajouter que si rien n’est fait, le Plan National de Développement (PND) en cours d'exécution subira le même sort et serait selon lui, "purement et simplement que de l'utopie".  

Pour finir, M. Kaboua a laissé entendre que son parti politique s’engage désormais dans un « long combat » pour amener les gouvernants à améliorer les conditions de vie des populations surtout celles des zones rurales. 

« Nous dénonçons cette situation parce que nous sommes un élu des paysans. Notre devoir de citoyen est de toujours dénoncer toutes actions anormales dans notre pays, car, chaque jour, nous recevons des plaintes de ces producteurs, ces acheteurs et ces exportateurs », a indiqué le Président du MRC.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…