jeudi, 09 mai 2019 06:49

Togo : Enfin la réforme de la Constitution...

©AfreePress-(Lomé, le 9 mai 2019)- Limitation à deux du mandat du Président de la République et des élus du peuple, adoption du mode de scrutin à deux tours, recomposition de la cour constitutionnelle et limitation du mandat des juges. Au total ce sont 29 articles de la loi fondamentale qui ont été retouchés dans la soirée du mardi 8 au mercredi 9 mai 2019, par la représentation nationale réunie en session.

Enfin, les réformes institutionnelles et constitutionnelles tant attendues sont désormais choses faites. Mais la nuit aura été très longue pour les parlementaires togolais et les débats « houleux ». Les choses sérieuses ont débuté ce mardi aux environs de 22 heures par l'introduction par le député indépendant Pacôme Adjourouvi, d'un amendement portant le mandat présidentiel de 5 à 7 ans renouvelable une fois. Levée de bouclier immédiat de la part des députés de l'opposition parlementaires à l'instar de ceux de l'Union des forces de changement (UFC), du Nouvel engagement togolais (NET) et du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD). Suspension de séance et conciliabule après conciliabule, les choses sont revenues à la normal après l'acceptation de Pacôme Adjourouvi de retirer son amendement.

Toute la classe politique togolais salue un dénouement favorable et une « journée historique qui consacre l'avancement du Togo ».

« Bravo, à notre Assemblée nationale pour l’adoption des réformes constitutionnelles, dans le strict respect de l’esprit et de la feuille de route de la CEDEAO, à l’issue d’un débat démocratique et républicain qui honore la représentation nationale. La majorité parlementaire a assumé avec élégance et dignité son rôle, exerçant dans leur plénitude mais avec pondération et responsabilité les droits et libertés que lui confèrent la constitution et le règlement intérieur, à travers des amendements, (…) Elle est restée à l’écoute des arguments et positions défendus par toutes les tendances et sensibilités qui se sont exprimées dans l’hémicycle et en dehors, sans se laisser distraire par les agitations. Elle a surtout été attentive aux aspirations et attentes de nos concitoyens », se félicite le ministre Gilbert Bawara sur son compte Twitter.

La présidente de l'Assemblée nationale, Mme Yawa Tségan Djigbodi se réjouit quant à elle, du courage des députés qui selon elle, permet la modernisation des institutions togolaises. « Nous l'avons fait avec le souci constant de l’intérêt général. Si tel est le cas, nous pouvons dire avec audace que la véritable sagesse, celle qui guérit les maux et assure la paix, consiste à préférer l’utile à l'éclat contextuel et non structurel. Certes nous n’étions pas d’accord sur tous les points évoqués, mais je salue l’esprit de fraternité et de dialogue dont nous avons fait preuve. Je tiens donc à vous exprimer toute ma reconnaissance pour la belle image que nous avons offerte au monde entier. Soyons comblés pour le travail accompli et que se répande maintenant la lumière qui a guidé nos travaux sur l’ensemble du pays », a-t-elle laissé entendre.

Il faut rappeler que la question des réformes était une priorité inscrite à l'agenda du parlement élu le 20 décembre 2018.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…