Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mardi, 28 mai 2019 12:36

Politique : Djimon Oré s'attaque aux élections locales et s'explique

©AfreePress-(Lomé, le 28 mai 2019)- Le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD) de Djimon Oré s’ajoute à la liste des partis politiques qui seront absents aux prochaines élections locales. Des élections que le président du FPD qualifie de "parodie".

Invité ce mardi 28 mai 2019 sur radio Nana Fm, l’ex-ministre de la Communication a donné les raisons qui le motivent à s'attaquer à ces élection et à les boycotter.

« Nous ne participerons pas aux élections locales parce que le régime s’apprête, à l’instar des législatives de décembre 2018, à organiser encore une parodie d’élection. C'est juste un maquillage pour faire nommer des pseudo conseillers qui ne serviront à rien. C’est la raison fondamentale. Une autre raison est que la crise togolaise perdure et il faut trouver une solution de manière globale et non faire de l’amusement. Alors le FPD constate que l’opposition a joué le jeu du régime durant pratiquement trois décennies et ça n’a rien donné. Donc il faut prendre du recule pour pouvoir demander à la population de ne pas perdre espoir et de se relancer dans la résistance totale pour faire plier le régime afin d’instaurer la vraie démocratie », a laissé entendre le président du FPD.

Djimon Oré appelle en outre, au boycott « pacifique » des élections locales du 30 juin et dénonce la non-transparence du processus électoral. 

« Il y n’a aucune transparence dans ces élections. D’abord le fichier électoral est manipulé et manipulable à loisir à partir du moment où ce fichier est conçu par une CENI mise en place par le pouvoir tout seul… Tous ceux qui se sont déclarés comme partis politiques engagés dans ce processus ont déjà négocié des places auprès du pouvoir. Je suis un parti politique et je sais de quoi je parle. Pour les législatives, nous avons été abordés et ce n’est pas de l’amusement. C’est pour ça je dis que tous ceux qui vont à ces élections ont déjà trouvé en catimini un terrain d’attente. Quelle commune il faut laisser à tel parti politique pour donner l’impression qu’il y a eu élection. Sinon sur la base du fichier actuel, le régime peut proclamer qui il veut comme conseiller ou maire où il veut (sic) », a déclaré l’ancien député.

À l’instar du FDP de Djimon Oré, le Parti National Panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam, le Parti des Démocrates de Nicodème HABIA et le parti des Togolais de Nathaniel Olympio ont également affirmé  leur boycott de ces locales. 

Raphaël A.

  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…