Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mercredi, 12 juin 2019 08:56

Décentralisation : Le gouvernement reconnaît l'échec des délégations spéciales au Togo

©AfreePress-(Lomé, le 12 juin 2019)- Le Togo s’apprête à organiser ses premières élections  municipales depuis plus de 30 ans. Quels sont les enjeux de ce scrutin? Quelles sont les mesures prises par le gouvernement pour assurer le bon déroulement de cette élection ? Qui peut être un élu local et quel est son rôle ? 

Ce sont entre autres, les questions auxquelles le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payodowa Boukpissi a apporté des éléments de réponse mardi 11 juin 2019 au micro de radio Victoire Fm.

Pour le ministre Boukpessi, c’est la Cour suprême qui seule, est habilitée à valider les candidatures conformément à la loi. « J’ai écouté beaucoup de polémiques sur cette question. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que quand les listes sont reçues par la CENI, l’institution fait des vérifications pour savoir si les dossiers présentent des problèmes. Ensuite, les listes sont envoyées à l’Administration territoriale qui fait de son côté des vérifications administratives afin de faire son rapport écrit noir sur blanc. Tout cela est transmis à la Cour suprême qui peut accepter ou non une liste », a-t-il indiqué. Il y a selon lui, un délai qui est accordé à chaque institution impliquée dans le processus, pour rendre public son rapport.

« Si vous sortez d’un examen, après le maître vous fait la remarque que vous avez commis une faute, vous ne pouvez plus aller demander votre copie pour retourner corriger. Ça ne se fait pas comme ça. Les conditions à remplir sont très claires. Si vous avez les pièces exigées, c’est bien. Si vous ne les avez pas, c’est que vous avez échoué. Dans tous les cas, la décision finale appartient à la Cour suprême qui est la plus haute instance de juridiction du pays », a-t-il martelé à l'endroit des candidats recalés.

Les Délégations spéciales qui ont régenté les collectivités locales jusqu'ici, ont-elles été efficaces dans leur fonctionnement? Le gouvernement par la voix du ministre Payadowa Boukpessi pense que non. « Je me pose la question. Est-ce que quelqu’un pouvait dire que les délégations spéciales ont réussi ? Si nous organisons les élections locales, c’est parce qu’elles n’ont pas atteint leurs objectifs », a-t-il avoué.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…