Developed in conjunction with Ext-Joom.com

vendredi, 13 septembre 2019 07:02

Vers l’adoption d’une loi nationale pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme au Togo

©AfreePress-(Lomé, le 13 septembre 2019)- Le Togo va bientôt se doter d’une loi nationale garantissant la protection des défenseurs des droits de l’Homme, longtemps confrontés à d’énormes défis dans l’exercice de leur mission.

L’avant-projet de loi portant protection des défenseurs des droits de l’Homme au Togo a fait l'objet de validation jeudi 12 septembre 2019 à Lomé à l'occasion d’un atelier organisé par la Coalition Togolaise des Défenseurs des Droits Humains (CTDDH), en collaboration avec le Réseau Ouest Africain des Défenseurs des Droits de l’Homme (ROADDH).

La rencontre réunit les acteurs de la société civile togolaise ainsi que des représentants du Ministère des droits de l’Homme chargé des relations avec les institutions de la République, à l’instar de la Directrice des Droits de l’Homme, Mme MENSAH-PIERUCCI Marcelline. 

L’élaboration d’un avant-projet de loi, indiquent les organisateurs, répond à la volonté du gouvernement de faire de la protection des défenseurs des droits de l'Homme au Togo, une réalité.

« La communauté internationale a reconnu le 9 décembre 1998, lors d’une assemblée générale, l’immense travail qui se fait par les défenseurs des droits de l’Homme. Donc depuis cette date, il a été demandé aux différents Etats de prendre des dispositions, c’est-à-dire de domestiquer les lois contenues dans la déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l’Homme. Il se trouve que 21 ans après, nous avons seulement trois pays de l’Afrique à savoir la Côte d’Ivoire, le Mali et le Burkina Faso qui ont pu domestiquer ces lois. Au Togo, nous avons par le passé fait un plaidoyer à l’intention de nos autorités qui aujourd’hui sont favorables pour reconnaître le travail qui se fait par les défenseurs des droits de l’Homme pour le bien-être de toute la population », a laissé entendre le président de la CTDDH, Bonaventure N’Coué MAWUVI. 

Selon lui, il s’agit pour le pouvoir public à travers cette loi, de reconnaître que les défenseurs des droits de l’Homme peuvent mener leurs actions en toute liberté dans un environnement favorable. Ceci sans restriction juridique injustifiée, sans restriction de fait, sans représailles et sans agressions contre les défenseurs des droits de l’Homme, a-t-il ajouté.

Mme MENSAH-PIERUCCI Marcelline, représentante du Ministre en charge des Droits de l’Homme a salué les actions menées par le CTDDH et a réaffirmé l’engagement du gouvernement à conduire ce travail à son terme en vue de garantir une protection durable aux défenseurs des droits de l’Homme sur le territoire national.

Raphaël A.

  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…