Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mardi, 01 octobre 2019 17:16

La mise en œuvre du Traité sur le Commerce des Armes en Afrique au cœur d’une rencontre à Lomé

©AfreePress-(Lomé, le 1er octobre 2019)- Lomé abrite du 1er au 3 octobre 2019, un atelier sur « l’incorporation des dispositions du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) dans les systèmes juridiques nationaux des Etats francophones d’Afrique, parties au traité ». La rencontre réunit une soixantaine d’experts venus de 13 pays africains dont le Togo. Elle vise à assurer l’effectivité de la mise en œuvre des dispositions du traité du TCA sur le continent en général et dans les pays francophones d’Afrique, en particulier. 

Les travaux de cet atelier ont démarré ce 1er octobre 2019 à l’issue d’une cérémonie présidée par le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane et son collègue de la de la Justice, Puis Agbétomey ainsi que du Représentant permanent du Togo auprès de l’Office des Nations Unies, de l’Organisation mondiale du Commerce et des autres Organisations internationales de Genève, Yackoley JOHNSON, a constaté sur place l’Agence de presse AfreePress.

La rencontre selon ses organisateurs, s’inscrit dans la suite logique des recommandations issues de l’atelier organisé à Lomé en décembre 2017 autour du thème : « Renforcement des capacités des acteurs africains sur la mise en œuvre du TCA ». 

Durant les trois jours, il sera question d’échanger  entre autres sur le processus d’intégration de TCA dans le système juridique nationaux, les droits de l’Homme, la violence sexiste et les objectifs du développement durable (ODD), le rôle des parlementaires dans la mise en œuvre du TCA, la lutte contre les détournements dans le transfert des armes et la collaboration dans la mise en œuvre du traité.

A l’ouverture des travaux, le Ministre en charge de la Sécurité, Gal Yark Damehane, représentant du gouvernement togolais, a rappelé l’importance de la mise en œuvre effective de ce traité sur le continent.

« Nous avons l’obligation d’œuvrer avec détermination pour établir des mécanismes robustes de mise en œuvre du TCA en vue de contribuer à la réduction des souffrances humaines. Ainsi, l’action responsable des Etats dans le cadre du commerce international des Armes classiques conduira à réduire la capacité destructrice inhérente à la criminalité organisée, au terrorisme et à toute forme d’utilisation non autorisée des armes avec son lot de violations graves du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme », a-t-il insisté. 

Solon le Coordonnateur du Projet d’incorporation du TCA, KOINZI Awoki, les pays africains ayant ratifié le TCA peinent à s’approprier les textes et à transposer ses dispositions dans les lois nationales. « Ainsi, ce présent atelier vise à remédier à cette situation », a-t-il ajouté. 

La rencontre de Lomé est organisée par le gouvernement togolais et l’Union Africaine (UA), avec l’appui financé du Fonds Volontaire du TCA.  

Pour rappel, le Traité sur le Commerce des Armes, entré en vigueur le 24 décembre 2014 compte à ce jour, 104 pays dont 25 Etats africains.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…