Developed in conjunction with Ext-Joom.com

lundi, 07 octobre 2019 05:51

Gestion des collectivités : Gilbert Bawara met en garde Jean-Pierre Fabre

©AfreePress-(Lomé, le 7 octobre 2019)- Les collectivités locales et le gouvernement doivent travailler dans un esprit de collaboration et de coopération. C’est l’appel lancé dimanche 6 octobre 2019 par le ministre de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection Sociale, Gilbert Bawara aux élus locaux.

Intervenant dans l’émission New World forum (New World TV), le ministre dénonce déjà chez certains maires nouvellement élus, des « comportements d’autocrates » et de « défiance vis-à-vis de l’autorité ».

C’est le cas de Jean-Pierre Pierre Fabre, maire de la commune du Golfe 4 qui estime qu’après les élections municipales, le gouvernement représenté par le Premier ministre ne peut plus exercer les compétences dévolues aux communes par la loi sur la décentralisation et les libertés locales. Plus loin, le président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) exige « formellement » au gouvernement la suspension du processus d’appel d’offres en cours et le transfert à sa commune, du dossier de la construction du Grand marché de Lomé ainsi que tous les autres dossiers relevant de ses compétences de sa commune.

Le ministre Bawara, n’approuve pas cette manière d’agir du maire du Golfe 4.

« Les élus ont besoin de temps pour intérioriser et apprendre la gestion des collectivités locales. Cela n’excuse pas cette attitude de défiance vis-à-vis du Premier ministre. Les collectivités locales et le gouvernement doivent travailler dans un esprit de collaboration et de coopération », a-t-il dit tout en mettant en garde les maires qui voudront aller au bras de fer avec le gouvernement.

« Les maires qui se mettraient dans un esprit de rivalité, de défiance vis-à-vis de l’État en prendront pour leur compte », a prévenu le ministre.

Ce dernier est revenu au cours de cette émission, sur la situation des enseignants dans le pays, notamment sur la question des Enseignants Volontaires (EV) qui ont observé une grève de 5 jours du 30 septembre au 4 octobre dernier pour dénoncer des irrégularités observées dans le récent recrutement des EV.

« J’ai appris les préoccupations des enseignants volontaires à travers les médias et réseaux sociaux et immédiatement je les ai contactés. Le président de l’association nationale des enseignants volontaires et une forte délégation sont venus et nous avons échangé. Je leur ai rappelé et expliqué les conditions du concours et les conditions de proclamation des résultats et nous avons pu nous entendre. Les malentendus et les incompréhensions qui existaient ont été levés. Nous sommes engagés à travailler à la fois pour veiller à ce qu’à l’avenir, l’identification et le recensement des Enseignants volontaires puissent être fait de manière rigoureuse et transparente sous la responsabilité de l’État. (…) Nous allons également faire en sorte qu’à l’occasion des prochains concours de recrutement, une attention plus importante soit accordée à ces enseignants volontaires », a indiqué le ministre.

Raphaël A.

 

  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…