Developed in conjunction with Ext-Joom.com

mercredi, 06 novembre 2019 08:49

Vote de la diaspora : Le groupe parlementaire NET-PDP exige un traitement équitable entre Togolais qui résident au pays et ceux de la diaspora

©AfreePress-(Lomé, le 6 novembre 2019)- L’Assemblée Nationale a procédé mardi 5 novembre 2019, à la révision du Code électoral conférant aux togolais de l’extérieur, le droit de vote.

Les députés de la majorité présidentielle, Union pour la République (UNIR) et ceux du groupe parlement de l’Union des Forces du Changement (UFC), ont apporté leur caution à la modification de l'article 33 du code électoral en vigueur et en intégrant un nouvel article. Les nouvelles dispositions précisent les conditions à remplir par la diaspora togolaise pour prendre part aux élections, le nombre d’électeurs potentiels minimum pour l’ouverture d’une Commission Electorale d’Ambassade Indépendante (CEAI), la particularité de la composition du démembrement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), à l’extérieur et les pièces à fournir pour se faire inscrire sur la liste électorale dans sa CEAI et se faire délivrer une carte d’électeur. Parmi ces pièces figure une carte consulaire datant de moins de 6 mois.

Les nouveaux textes fixent également les conditions dans lesquelles les candidats de la diaspora aux échéances électorales au niveau national, pourront mener leur campagne électorale dans leur pays d’accueil, ainsi que leur intervention sur les médias d’État tout en résident à l’étranger.

Alors que les députés de la majorité se réjouissent enfin de l’affectivité du vote de la diaspora, le groupe parlementaire Nouvel Engagement Togolais-Parti Démocratique Panafricain (NET-PDP) s’est abstenu d'apporter sa bénédiction à ce vote et dénonce des incohérences dans les nouvelles dispositions prises par le gouvernement afin de permettre aux Togolais de l’extérieur de prendre part aux élections dans le pays.

« L’introduction d’une Commission Electorale d’Ambassade Indépendante (CEAI), comme démembrement de la CENI ainsi que des Comités de liste et carte (CLC) et de bureaux dans les CEAI, constituent résolument une révolution positive. Ce volontarisme du gouvernement contracte malheureusement avec les mesures contenues dans la proposition de modification », a laissé entendre le Président du groupe parlementaire NET-PDP, Gerry Taama qui fustige en outre les conditions imposées aux Togolais de l'extérieur pour leur vote.

Le jeune président du NET dénonce un traitement à deux vitesses.

Il faut rappeler que le vote de la diaspora est l’une des recommandations formulées par la Conférence des Chefs d’État de la CEDEAO au gouvernement de Faure Gnassingbé dans le cadre de la résolution de la crise sociopolitique de 2017.

Les Togolais de la diaspora peuvent dès 2020 prendre part à l’élection présidentielle à en croire le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payodowa Boukpessi.

Raphaël A.

  • pub_janvier_2020.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…