Developed in conjunction with Ext-Joom.com

lundi, 18 novembre 2019 14:50

Pour Gerry Taama : Le fichier électoral ne devrait pas être un frein pour l’opposition de réaliser l’alternance au Togo en 2020

©AfreePress-(Lomé, le 18 novembre 2019)- Alors que plusieurs de ses collègues de l’opposition exigent un recensement général, le candidat déclaré du NET pense que le fichier électoral actuel est le fruit d’un travail consensuel entre le pouvoir et son opposition.

Pour le boss du Nouvel Engagement Togolais (NET), les partis de l’opposition doivent plutôt se concentrer sur le travail de terrain pour conquérir les électeurs et battre le parti au pouvoir à l’élection présidentielle de 2020.

« Le fichier électoral a une particularité, c’est qu’il est conçu de façon consensuelle. C’est-à-dire que, les Comités Listes et Cartes (CLC) qui sont en train de se mettre en place et qui vont commencer la révision électorale dans quelques jours, sont mis en place de façon consensuelle. On a deux représentants de l’opposition parlementaire, deux représentants de la majorité parlementaire, un représentant des partis extra-parlementaires et de l’administration. Normalement si le travail est bien fait, ce fichier électoral ayant été fait de façon consensuelle devrait être un acceptable », a-t-il laissé entendre ce lundi 18 novembre 2019 au micro de Radio Victoire FM.

M. Taama met quand même du bémol à ses déclarations et reconnaît que ce fichier contient quelques irrégularités.

« Le gros problème, c’est qu’aujourd’hui 75% de ce fichier est fait des personnes qui sont uniquement identifiées par les chefs cantons et les notables. Nous n’avons que 25% des Togolais qui ont des pièces d’identité. Et c’est ça qui pose problème. Le code électoral est un code qui a été mis en place par ceux qui prétendent être les plus grands politiciens du Togo. Le problème le plus important aujourd’hui, c’est qu’on aille sur le terrain pour un travail de fond pour la présidentielle. Ça ne sert à rien de dire aux gens que le fichier n’est pas bon. Le fichier, ses insuffisances sont dues à l’insuffisance de notre état civil. Donc il faut faire avec. Aussi il faut rappeler que c’est ce même fichier qui a permis à beaucoup de personnes d’être élues maires et conseillers. Il faut savoir ce que nous voulons pour ne pas faire une chose et son contraire…», a martelé le Président du NET.

« Le code électoral est consensuel. C’est à nous maintenant de trouver les moyens pour réduire les écarts. Pour les 75% des Togolais qui n’ont pas de pièces d’identité, il faut trouver un moyen pour faire en sorte qu’on descende au moins à 50% parce que c’est une réalité africaine et ce n’est pas au Togo uniquement qu’on a ce problème », a-t-il indiqué.

Raphaël A.

  • pub_canal_26_11_2019_02.jpg
  • pub_canal_26_11_2019_01.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…