Developed in conjunction with Ext-Joom.com

samedi, 23 novembre 2019 16:18

Sécurité : Le Togo dénonce une insurrection armée en préparation

©AfreePress-(Lomé, le 23 novembre 2019)- Quatre fusils d'assaut "AK 47" emportés et cinq (5) gendarmes grièvement blessés par des individus inconnus. C'est ce qu'a annoncé ce samedi 23 novembre 2019, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane lors d'un point de presse animé à Lomé.

D'après le ministre, une tentative d'insurrection a été orchestrée samedi à Lomé et à Sokodé par des individus inconnus, habillés en noir et armés de machettes. « Nous avons suivi depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, des groupes d'individus qui se disent révolutionnaires et qui projettentr des actes de déstabilisation. Ces groupes se sont donnés pour objectif, à partir de ce 23 novembre, de s'attaquer aux édifices de l'État, aux stations d'essence et de résister aux forces de l'ordre et de sécurité par tous les moyens avec pour intention finale, de déboucher sur une insurrection armée. Ils ont choisi des villes comme Lomé, Sokodé, Kpalimé, Anié, Tchamba et Mango », a déclaré le ministre. Ce 23 novembre vers 2 heures du matin, une partie de ce groupe a mis en exécution ses objectifs à Lomé et à Sokodé », a-t-il indiqué.

A Lomé précisément à Agoe échangeur, ces individus se sont attaqués à une patrouille de la gendarmerie. « Ils sont une vingtaine, habillés en noir. Ils ont blessés 3 gendarmes, dont un a été poignardé, un autre a été brûlé au 3è degré et le 3è a été bien molesté », a-t-il laissé entendre.

Toujours à Agoè, ces individus ont également attaqué dans la même nuit, deux gendarmes en service devant la Banque Atlantique où ils ont réussi à emporter deux armes. Il a également précisé que plusieurs voitures ont été saccagées à Lomé et certaines ont été brûlées.

A Sokodé, poursuit le ministre, deux gendarmes ont été attaqués. Une arme a été emportée.

Au total, quatre armes avec leurs chargeurs et les munitions ont été emportés.

« Les meneurs de ces groupes sont connus, a-t-il dit. Le gouvernement tient a rassurer la population Togolaise qu'il mettra tout en oeuvre pour arrêter ces individus et les traduire en justice », a rassuré le ministre.

ll a par ailleurs appelé la population à la vigilance et à dénoncer ces groupes de malfaiteurs.

Raphaël A.

  • pub_janvier_2020.jpg

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…