© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 12 février 2020)- « Satisfaire à 100% la clientèle ». C’est l’objectif du groupe Canal+ qui vient de mettre en place un programme de formation et d’accréditation de ses techniciens en Afrique.

Au Togo, 150 techniciens bénéficiaires de ce programme, dénommé « Service+ » ont reçu mardi 11 février 2020, leurs attestations de fin de formation à l'occasion d’une cérémonie de remise d'attestation présidée par le Directeur Général de Canal+ Togo, Alexandre Cohen.

« Le programme officiel de formation et d’accréditation du réseau de Techniciens Agréés CANAL+ », a fait savoir le Directeur des Opérations de Canal+, Mike Gnaba, renforce les compétences techniques et la maîtrise des techniques et outils en réception directe par satellite des agents.

« Ce programme officiel institué par le groupe Canal+ sur le continent, consiste à former des techniciens afin de les faire intervenir auprès des clients pour une satisfaction totale. Aujourd’hui nous avons 151 techniciens répartis sur l’ensemble du territoire national qui ont été formés pour faire un service de qualité. Notre objectif n’est pas seulement de les former, mais aussi de leur permettre d’accroître leurs revenus. Les équipements de Canal+ ont besoin d’être très bien installés. Donc une installation faite par un technicien accrédité et agréé de Canal+ est un service de qualité », a-t-il indiqué.

La société de télévision numérique s’engage à répondre en temps réel, aux attentes de ses abonnés sur l’ensemble du territoire national.

« Nos abonnés ont besoin d’avoir une installation de qualité et à long terme. Donc cette formation service+ est un engagement du groupe Canal+. Ces techniciens sont bien formés et outillés en vue de répondre efficacement sur le terrain. Parce que chez Canal+, la satisfaction du client passe avant tout », a laissé entendre le Directeur Général de Canal+ Togo.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 11 février 2020)- Le candidat du parti Union pour la République (UNIR), Faure Essozimna Gnassingbé poursuit sa campagne électorale dans toutes les régions du pays. Lundi 10 février, le Chef de l’Etat et son équipe de campagne, étaient dans les localités de Kougnohou et Badou respectivement dans les préfectures d’Akébou et Wawa où ils ont échangé avec les populations.

Au menu des discussions avec les populations de Kougnohou, le bilan de son mandat social qui vient de s’achever et les grandes lignes du projet de société pour le nouveau mandat.

Le candidat a réaffirmé son engagement à poursuivre son programme de développement du pays surtout dans les zones rurales en mettant un accent particulier sur la transformation agricole. Selon lui, des efforts considérables ont été consentis dans le domaine de l’agriculture au Togo ces dernières années. D’une moyenne de 7,1% des dépenses publiques, l’engagement de l’Etat a induit une croissance agricole moyenne de 5,98 % par an de 2010 à 2017, ce qui rapproche de la cible de 6% fixée dans le Programme détaillé de développement agricole en Afrique (PDDAA), a-t-il expliqué.

Pour Faure Gnassingbé, il sera question dans son nouveau mandat de « poursuivre la structuration et le développement des chaînes de valeur avec la viabilisation des PME sur les métiers de transformation de produits agricoles ».

Il a à cet effet invité les populations à sortir massivement pour porter leurs choix sur sa personne le 22 février prochain. A Badou, le candidat du parti UNIR n’a pas manqué de dévoiler sa vision pour le secteur de la santé au Togo.

« La santé au cours de ce mandat sera beaucoup plus abordable et la qualité, bien supérieure à ce que nous avons connu par le passé. Parce que notre mission, aujourd’hui, est d’offrir à toutes les femmes et à toute la population togolaise, non seulement des soins de qualité, mais à des conditions abordables. Nous l’avons fait pour les élèves, les fonctionnaires, les artisans. Nous le ferons pour tous les Togolais », a-t-il déclaré. L’opération de charme se poursuit dans plusieurs localités ce mardi.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 11 février 2020)- La campagne pour le compte de l'élection présidentielle du 22 février 2020, se poursuit sur toute l’étendue du territoire national. A l’intérieur du pays, la situation n’est pas très rose pour l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et son candidat, Jean-Pierre Fabre.

C'est du moins ce qu'affirme le candidat de l'ANC et son équipe. Tout comme à Tandjouaré, Gando, Guerin-Kouka et Bassar, l’ex-Chef de file de l’opposition dit n’avoir pas pu tenir son meeting prévu mardi 11 février 2020, à Sotouboua. Et pour cause, « un groupe de jeunes habillés en T-shirts blanc-bleu a bloqué le passage du convoi de l’ANC dans un 1er temps, puis occupé ensuite le lieu du meeting », a appris l’Agence de presse AfreePress.

Pour Jean-Pierre Fabre, il s’agit d’une manipulation des jeunes de ces diverses localités par le régime afin que la « vérité n’atteigne » pas les habitants des villes en question. « Je crois que c’est quelque chose de prémédité, d'organiser pour nous empêcher de nous adresser aux populations. C’est depuis le début de notre tournée…», a-t-il déploré avant d’ajouter : « C’est la preuve qu’ils ont peur de nous. Préparez-vous à voter et à préserver votre vote », a-t-il insisté. L’affaire est signalée à la Commission électorale nationale indépendante par la cellule de communication de Jean-pierre Fabre, a déclaré le candidat.

Anika A.

©AfreePress-(Lomé, le 11 février 2020)- Le Ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur, Professeur Robert DUSSEY a présenté lundi 10 février 2020 au 33e Sommet de l’Union Africaine tenue à Addis-Abéba, une communication au nom du Togo portant sur le lancement de la « Décennie des Racines et des Diasporas Africaines », a appris l’Agence de presse AfreePress.

L’initiative togolaise, dénommée « Cadre de Lomé », a pour ambition de mettre en place une plateforme de préparation et de promotion des projets, initiatives et événements portant sur les racines et les diasporas africaines. Elle vise principalement à proposer une programmation périodique présentant les événements par pays et les opérations phares, à offrir une vitrine internationale aux projets portés par les différents pays, assurer la coordination et la mise en cohérence des actions proposées et mobiliser les participants pour les évènements proposés par les pays.

Dans sa communication, le Ministre Robert DUSSEY, représentant le Président Faure GNASSINGBE, a souligné le caractère inclusif du « Cadre de Lomé » visant à regrouper et à fédérer les initiatives en vue de renforcer le rôle et les contributions des personnes de racines africaines et des diasporas au développement économique du continent. Une grande majorité de pays de l’UA a adhéré à l’initiative.

« Un consensus s’est dégagé sur la mise en place d’un Comité de Haut Niveau pour préparer le contenu et les conditions de mise en œuvre de cette plateforme panafricaine », précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Dans la même veine, un appel à propositions de projets a été ouvert à tous les pays africains pour le recensement, l’étude et la sélection de projets pouvant être inscrits dans l’Agenda continental de la Décennie des Racines et des Diasporas africaines. Ce cadre de coopération attend mieux impliquer les Africains de l’extérieur et renforcer les liens entre les afro-descendants, les communautés de racines africaines, les diasporas et leur continent, “terre mère”, l’Afrique.

« L’objectif est de faire des diasporas africaines des acteurs stratégiques du développement de l’Afrique. À ce titre, le Togo, prépare le premier « Forum Économique des Diasporas Africaines » faisant ainsi de Lomé, la capitale des racines et des diasporas africaines », précise le communiqué.

A noter qu’au cours de ce 33e sommet Président Sud-Africain, Cyril Ramaphosa a été porté à la tête de la Présidence de l’Union Africaine. Il remplace à ce poste, le Président Egyptien Abdel Fattah Al-Sissi.

Raphaël A.

Page 7 sur 1561

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…