© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2019)- Lomé abrite à partir de ce lundi et ce jusqu’au 26 juillet 2019, un atelier régional de présentation du Guide méthodologique sur les indicateurs relatifs à la migration internationale de la main-d’œuvre et des outils harmonisés de collette statistiques. La rencontre est organisée par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD) avec la collaboration et l'appui technique et financier de la commission de la CEDEAO. Elle regroupe les experts venus de neuf pays de la sous-région.

La cérémonie d’ouverture a été présidée ce 22 juillet 2019 par le Secrétaire Général du ministère de la Fonction publique, du travail, de la réforme administrative et de la protection sociale, Assih Atissim en présence du Représentant de la Commission de la CEDEAO, Aleves Georges.

L’atelier de Lomé selon ses organisateurs, s’inscrit dans le cadre du projet d’Appui à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l’Ouest (FMM Afrique de l’Ouest) lancé en 2013 par la CEDEAO avec l’appui de l’Union Européenne (UE). L’objectif dudit, est de maximiser le potentiel de développement de la libre circulation en appuyant la mise en œuvre effective du protocole sur la libre circulation des personnes et l’approche commune de la CEDEAO sur la migration.

Durant les cinq jours de travail, il sera question pour les participants venus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, de la Guinée, du Ghana, du Mali, du Nigeria, du Niger, de la Sierra Leone et du Togo, de tester les outils développés en vue de s’accorder sur les prochaines étapes de la mise en œuvre de leur système d’information sur le marché du travail et de la migration dans l’espace CEDEAO et la Mauritanie.

Pour Lamine Daffe, chargé de projet à l’ICMPD, il s’agira de poursuivre la promotion de l’intégration économique qui profite à l’ensemble des États membres de l’espace.

« Un des marqueurs de cette intégration est la facilitation de la mobilité des ressortissants de cet espace, consacrée dans le protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement dont le quantième anniversaire est d’ailleurs célébré cette année », a-t-il laissé entendre.

Pour rappel, l’ICMPD est une organisation intergouvernementale qui promeut des politiques migratoires innovantes, compréhensives et soutenables.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2019)- Les fidèles d’Allah du Togo prendront la direction de la Mecque les 24, 25 et 26 juillet prochains pour le pèlerinage (HADJ 2019). C’est ce qu’a annoncé lundi 22 juillet 2019 lors d’une conférence de presse à Lomé, le comité d’organisation du HADJ au Togo.

Ils seront au total, 2 225 Togolais à se rendre en Arabie Saoudite pour le HADJ 2019 prévu du 9 au 14 août 2019. Un nombre imposé par les autorités saoudiennes au Togo, d’après le comité d’organisation du HADJ.

Pour rappel, le pèlerinage est l'un des cinq piliers de l'islam que tout musulman doit accomplir au moins une fois dans sa vie, s'il dispose des moyens. La Mecque (Arabie Saoudite) est le lieu qui accueille plusieurs millions de pèlerins venus des quatre coins du monde pour accomplir ces recommandations du prophète Mahomet.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 22 juillet 2019)- Dix-sept (17) femmes ont été suspendues d’exercer leurs activités commerciales au sein du marché Abattoir (grand marché de Lomé). Il s’agit d’une sanction disciplinaire de la Direction de l'Établissement public local et autonome pour l'exploitation des marchés de Lomé (EPAM) à l’endroit de ces femmes, indique cette institution contactée par l'Agence de presse AfreePress.

Les victimes sont accusées de non-respect des règles établies par l’administration dans le but de mettre de l’ordre dans les activités dans cette partie du grand marché de Lomé.

« Dans chaque institution, il y a des règles à respecter. Nous avons remarqué qu’il y a un problème récurrent entre les jeunes qui font le chargement et déchargement des marchandises. Donc il y a deux groupes antagonistes, certains veulent faire en même temps le chargement et de déchargement ce qui amène à des querelles avec utilisation de couteaux. Après une enquête on s’est rendu compte que ce sont des femmes qui créent cette opposition. Parce qu’il y a aussi deux groupes de femmes qui ont chacun leur groupe de chargeurs et de déchargeurs. Alors nous avons proposé de ramener de l’ordre en mettant en place deux groupes afin de permettre à tout le monde de gagner. Après plusieurs réunions, tout le monde s’est mis d’accord. Mais une fois sur le terrain, un groupe de jeunes a refusé de respecter ce qu’on s’est dit lors des assises et ils ont été suspendus pour deux semaines. Tout dernièrement il y a eu encore ces problèmes. On nous a signalé que ce sont ces femmes qui avaient monté le coup en encourageant les jeunes à ne pas respecter les décisions. Donc nous avons décidé qu’elles doivent aussi écoper d’une sanction disciplinaire de deux semaines. C’est en ce sens que nous avons sorti la sanction qui prend fin dimanche prochain », a expliqué lundi 22 juillet 2019, le Directeur Général Adjoint de l’EPAM, Essotene Tchakpélé.

La direction en charge du grand marché s’indigne des violences récurrentes constatées dans ce marché et rapporte que la sanction vise justement à mettre de l’ordre dans cette situation.

« Les femmes au niveau de l’abattoir sont très compliquées. Tous les jours on enregistre des problèmes. Nous avons plus de 30 marchés dans la commune de Lomé. Mais le marché Abattoir crée trop de problèmes », s'est plaint ce lundi M. Tchakpélé au micro de radio Victoire FM.

Le DGA de l’EPAM a par ailleurs précisé que ces femmes avaient la possibilité de recourir à une négociation avec la direction afin d’obtenir la suspension de leur sanction. Mais ce qui selon lui n’a pas été fait.

Raphaël A.

Page 1 sur 1326

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…