© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2018)- Le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale organise du 19 au 20 juillet 2018 sur l’étendue du territoire national togolais une campagne nationale de vaccination à l’endroit des enfants et des femmes enceintes, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Cette campagne de vaccination, de supplémentation des enfants en vitamine A et de déparasitage s’inscrit dans le cadre des Journées de Santé de l’Enfant.

Pour ce faire, les autorités sanitaires togolaises appellent donc la population à se rendre dans les centres de santé avec leurs enfants pour les faire vacciner.

Il est à rappeler que les bénéficiaires de ces journées sont les enfants dont l’âge est compris entre 0 et 59 mois, ainsi que les femmes enceintes. Ils bénéficieront d’une prise en charge gratuite.

Moulikatou S.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2018)-  Le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé a accordé ce 16 juillet une grâce présidentielle à un certain nombre de détenus politiques au Togo. Il s’agit de personnes « condamnées et détenues pour des infractions commises lors des violentes manifestations politiques de ces derniers mois à travers le pays », informe un communqué rendu public par la Direction de communication de la Présidence de la République.

Selon ce communiqué, par décret présidentiel N°2018-121/PR du 16 juillet 2018, sept (07) détenus dans les prisons civiles de Lomé et de Kpalimé reconnus par la justice coupables de diverses infractions commises lors des dernières manifestations politiques et condamnées selon les lois en vigueur, ont bénéficié d’une réduction de peine.

« Douze (12) autres détenus de la prison civile de Mango ont bénéficié d’une liberté provisoire », poursuit le même communiqué.

« Ces mesures témoignent une fois de plus de la volonté manifeste du Président de la République, premier Magistrat du pays, de poursuivre les initiatives visant l’apaisement de la situation sociopolitique et la préservation de la concorde nationale, gages de tout développement », a précisé le gouvernement.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2018)- Le Chef du Gouvernement, Komi Sélom Klassou, représente le Togo à la session ministérielle du Forum politique de haut niveau sur le développement durable qui se déroule du 16 au 18 juillet 2018 au siège des Nations Unies à New-York. Placée sous le thème : « Transformation vers les sociétés viables et résilientes », cette rencontre est organisée par le Conseil Économique et Social des Nations Unies (ECOSOC) et a permis au Premier Ministre de présenter mardi un rapport sur les efforts d’élaboration et de mise en œuvre des Objectifs du développement durable (ODD) du Togo.

Dans son allocution, le premier Ministre, Komi Sélom Klassou, a félicité l’ECOSOC pour l’organisation « réussie » de ce Forum et a présenté à l’assistance les grandes lignes de la politique de développement du Président Faure Gnassingbé à l’horizon 2030.

Il a, par la suite, laissé entendre ce qui suit : « Le Gouvernement, sous la houlette du Président de la République, a conduit, dans une approche inclusive, un diagnostic détaillé qui a permis de dégager une vision claire du Plan National de Développement (PND). Ainsi, pour plus de cohérence et d’efficacité, nos politiques sectorielles sont toutes alignées sur le PND avec comme fil conducteur : l’application de méthodes intégrées ». 

Aussi, est-il revenu sur les grands programmes et projets mis en œuvre par le gouvernement, dont le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA), le projet des Agropoles (IFAD), le programme « School Assur », l’accès à l’eau potable, la construction des infrastructures d’assainissement et de gestion des déchets et la Stratégie d’Electrification lancée le 27 juin dernier, qui, selon lui, ont pour but de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Il a, par ailleurs, indiqué que la mise en œuvre des projets structurants du PND se fait dans le respect de l’environnement et de la promotion de la biodiversité comme le recommande l’ODD15. « C’est ainsi que la superficie des écosystèmes protégés et restaurés a progressé, passant de 7 à 7,4% ces trois dernières années », a-t-il rappelé.

Pour financer le PND, a insisté le Premier ministre, le Togo compte d’abord sur la mobilisation rationnelle de ses propres ressources, ensuite, sur la participation du secteur privé et enfin sur les institutions financières et les partenaires en développement.

Il a, pour finir, lancé, au nom du Président de la République et du gouvernement, un appel à la communauté internationale pour un accompagnement « soutenu » pour la réussite du PND à l’horizon 2030 par le Togo

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 17 juillet 2018)- « Aucun cas de fièvre à virus hémorragique particulièrement de Lassa n'est décelé au Togo ». C'est l'assurance donnée par le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Professeur Moustafa Mijiyawa dans un communiqué rendu public lundi 16 juillet 2018.

D’après le communiqué ministériel, l’hôpital du district sanitaire N° 2 de Lomé, a reçu dans la journée du 12 juillet dernier, un patient qui malheureusement est décédé suite à un « vomissement abondant » de sang. Les résultats des analyses « approfondies » effectuées sur la dépouille, avance le ministre, se sont révélées « négatifs » pour toutes les fièvres hémorragiques notamment, la fièvre de Lassa. « Aucun cas autochtone de fièvre Lassa n’a été enregistré depuis le début de l’année au Togo », a-t-il rassuré.

Tout en exhortant la population à ne pas « céder » à la panique, le ministre de la Santé et de la Protection Sociale indique que « l’issue de la prise en charge des cas de fièvre de la dengue et de Lassa est favorable dès lors qu’elle intervient précocement ».

Il a par ailleurs invité la population à une vigilance plus « accrue » et à l’adoption des mesures d’hygiène et d'assainissement notamment la propreté corporelle, la protection des aliments et surtout à éviter tout « contact avec le sang, les selles, l’urine, la salive et les vomissures d’une personne suspecte ou malade d’une fièvre virale hémorragique ».

Il a pour finir, exhorté la population à informer le personnel de santé de la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate en cas de suspicion.

Raphaël A.

Page 1 sur 906

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…