lundi, 19 décembre 2016 13:44

Experts de la CEDEAO à Lomé : Le bilan de la contribution de la pharmacopée traditionnelle au centre des débats

©Afreepress-(Lomé, le 19 décembre 2016)- « La contribution de la pharmacopée traditionnelle dans la découverte des médicaments modernes, notamment pour le traitement des maladies émergentes ». C’est le thème central autour duquel les praticiens de la médecine traditionnelle et de la médecine conventionnelle des quinze (15) pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) se sont réunis ce lundi à Lomé.

Ce 8ème congrès scientifique soutenue par l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), permettra aux participants de faire le bilan, notamment de cerner les réussites et les échecs de la pharmacopée traditionnelle afin d’en tirer le meilleur parti.

Selon Laurent Assogba, Directeur général adjoint de l’OOAS, cette rencontre doit permettre à terme de disposer d’un bréviaire qui contient les plantes africaines, leur composition et ce qu’elles peuvent faire.

« Beaucoup de savants se sont mis ensemble pour étudier les plantes africaines de façon rationnelle pour guérir les maladies. Avec ce document, nous pouvons fabriquer nos propres médicaments qui seront moins chers, abordables pour tous et qui vont guérir beaucoup de maladies. Notre problème en Afrique, c’est de pouvoir documenter ce que nous avons. Avant la naissance de la médecine moderne, nos parents utilisaient les plantes », a-t-il indiqué.

Ce congrès, selon Essozimna Lakaza, président du réseau togolais de la phytothérapie, permettra de sensibiliser le décideur pour que l’engouement qu’il doit y avoir autour de la médecine traditionnelle, soit rehaussé.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place un logiciel qui facilite le recensement des médicaments et des praticiens de la médecine traditionnelle, de sorte que lorsqu’on rentre dans le logiciel, on peut trouver une maladie donnée et les praticiens de la sous-région qui peuvent intervenir dans la guérison de cette maladie.

Pour M. Lakaza, cette possibilité n’existe nulle part ailleurs.

Bernadette A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…