mardi, 25 octobre 2016 15:07

Togo : Synergie d’action pour contrer le cancer de sein

©Afreepress-(Lomé, le 25 octobre 2016)-Sur les 4,4 millions de femmes vivantes atteintes par le cancer de sein dans le monde, une femme décède chaque minute dans le monde. Au Togo, selon une étude de Globocan effectuée en 2008, sur les 663 cas dépistés, 381 décèdent, soit un pourcentage de 31%.

Selon l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), chaque année, plus de 1,1 million de nouveaux cas sont diagnostiqués dans le monde. Ce chiffre représente environ 10% des nouveaux cas de cancer chez la femme. Avec plus de 410.000 décès par an, le cancer du sein représente la cause d’environ 14% des décès dus au cancer chez la femme et de 1,6% des décès chez la femme dans le monde.

Face à ces chiffres alarmants, l’association Espérance et vie nouvelle (EVN) en collaboration avec la Ligue togolaise de lutte contre le cancer (LTCC), les centres hospitaliers et les cliniques partenaires depuis quelques années mènent des actions différentes pour éradiquer la maladie au Togo. Au rang des actions, on peut citer le mois de lutte contre le cancer du sein dénommé, « Octobre rose ».

Ce mardi à Lomé, la tradition a été encore respectée avec le lancement officiel de la 8ème édition d’Octobre rose suivi de la campagne de dépistage du cancer de sein sur le thème : « Le dépistage du cancer de sein, parlez-en aux femmes que vous aimez », a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Saturnin Epié, Représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Togo, de Stéphane Doméfa Awity, directeur d’EVN et du président de la LTCC, de Claudine Otimi Akossiwa, représentante de la ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, et de Belo Mofou, représentant du ministère de la Santé et de la protection sociale.

Octobre rose vise à sensibiliser plus de femmes sur la maladie, permettre des dépistages précoces et l’accès aux soins à toutes les personnes atteintes, et enfin témoigner la solidarité envers les personnes victimes de cette maladie.

Dans son allocution de circonstance, le représentant du ministère de la Santé et de la protection sociale, Belo Mofou, a relevé qu’au Togo, 40% des morts sont imputables au cancer en général ainsi, a-t-il insisté, cela va sans dire que les maladies non transmissibles dont font partie les cancers de sein représentent un lourd fardeau pour les sociétés.

« Face à ce défi, le programme de lutte contre les cancers s’organise au sein de la division de surveillance des maladies non transmissibles. Un plan cancer serait en cours de rédaction dans le domaine du cancer du col de l’utérus. Le cancer de sein est un des indicateurs du nouveau plan de développement sanitaire du Togo. Au Togo, un institut de cancer a été créé. Pour y arriver à l’éradication totale, tout est organisation, volonté et mobilisation des ressources financières », a-t-il prodigué comme conseil.

Selon la représentante de la ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Claudine Otimi Akossiwa, la femme est le socle de tout foyer assurant ainsi une garantie dans l’éducation et dans la survie des enfants et en même temps porteuse de l’économie d’un pays. « Leur santé est primordiale et indispensable », a-t-elle souligné.

« Le cancer de sein est la plus répandue dans le monde qui touche pratiquement toutes les couches sociales ainsi donc, nous devons réfléchir pour une stratégie efficace juste et concertée pour répondre à ce problème épineux qui touche la femme dans sa féminité et dans son for intérieur afin de réduire considérablement la morbidité et la mortalité », a-t-elle soutenu.

Quant à l’UNFPA, partenaire technique et financier aux activités de l’ONG EVN, par la voix de son représentant résident, Saturnin Epié a promis ne ménager aucun effort pour mettre fin un temps soit peu à l’épineuse maladie du cancer de sein.

Présente au Togo depuis dix (10) ans déjà, l’ONG Espérance et vie nouvelle oeuvre dans la lutte contre les cancers surtout le cancer féminin du sein en se fixant comme objectif de prendre en charge les femmes souffrantes sur le plan psycho-affectif et de le prévenir par un dépistage.

Modeste K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…