jeudi, 28 décembre 2017 14:03

HCRRUN : Les victimes expriment leurs satisfactions

©Afreepress-(Lomé, le 28 décembre 2017)- Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) poursuit son programme de réparation des victimes vulnérables des violences à caractère politique survenues entre 1958 et 2005. Après le démarrage le 12 décembre dernier de la phase d'indemnisations des victimes des trois régions notamment, les régions Savanes, Kara et Centrale, le comité a démarré le 26  décembre, la prise en charge médicale des victimes du pool 3 composé de la région des Plateaux Ouest et Maritime.

Sous la tente de l'Hôtel 2 février de Lomé ce mercredi 27 décembre 2017, une douzaine de victimes venues de Kpalimé, Aného et Tsévié sont reçues et entretenues. 

Pour le bon déroulement de ce volet, informent les responsables du HCRRUN, le comité d’indemnisations a mis en place un dispositif de vérification et d'encadrement des victimes. "Pour s'assurer de l'identité des victimes, nous avons mis en place plusieurs étapes de vérifications. D'abord un huissier vérificateur, ensuite nous procédons à l'enregistrement des victimes avant de les envoyer au service médical composé de spécialistes en charge de la chirurgie dentaire, la chirurgie simple, la neurologie, la médecine générale et l'ophtalmologie. Après l’étape médicale, les victimes passent à la caisse pour percevoir leurs indemnisations en fonction du quantum retenu par la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR)", ont-ils précisé. 

Les victimes rencontrées sur les lieux ont exprimé leurs satisfactions par rapport au processus enragé par l'État qui selon elles, constitue l’une des plus importantes démarches pour apaiser et réconcilier les Togolais. "Je remercie le gouvernement pour cette initiative de réconciliation. Même si aujourd'hui j'ai perdu ma vue et mon ouïe à cause des traitements abusifs qu'on m'avait affligés injustement, je sais qu’à travers  cet appel, je peux quand même avoir les soins médicaux adéquats pour me ramener la vue et retrouve ma santé", a confié à Afreepress, Kougblénou Komi, une victime de la région des Plateaux. 

Au total, 91 personnes vulnérables des deux régions seront prises en charge pour la 2e phase du pooIl faut rappeler que chaque victime bénéficie d'un chèque et d'une prise en charge médicale « gratuite », assurée par l’ONG AIMES Afrique.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…