mercredi, 03 janvier 2018 22:15

Faure Gnassingbé à la nation : « La cohésion sociale doit rester pour nous tous un objectif cardinal »

©Afreepress-(Lomé, le 03 janvier 2018)- Le Président de la République Faure Gnassingbé, a adressé son traditionnel message à la nation ce mercredi 03 janvier 2018. Le chef de l’Etat a axé son intervention sur la difficile situation sociopolitique que connait le Togo depuis plusieurs mois et l’indispensable besoin d’aller vers un dialogue, sur les résultats engrangés par le Togo en matière économique  et d’assainissement des dépenses publiques, sur la situation sociale et la place que doit occuper la jeunesse dans le processus de développement du pays.

Les mois écoulés, a reconnu le Président de la République, ont mis à rude épreuve l’existence collective des Togolais. « Sans m’appesantir sur les épisodes regrettables que nous avons connus avec les récentes manifestations politiques violentes, j’ai une pensée pour toutes les victimes. Je veux assurer leurs familles de ma compassion et souhaiter aux blessés un prompt rétablissement », a-t-il laissé entendre appelant les Togolais à s’engager avec une « détermination sans faille » sur la voie de la résolution des problèmes dans un cadre consensuel et démocratique. La cohésion sociale, a-t-il tenu à réaffirmer, doit rester pour tous les Togolais, un « objectif cardinal », dont ils doivent tenir compte en toutes circonstances.

« Les réformes à mener dans le sens d’une amélioration des normes et des cadres existants ne sont pas incompatibles avec le maintien de la paix civile. (…) J’ai foi en notre capacité à transcender nos divergences pour faire évoluer le cadre institutionnel et politique, tout en préservant le tissu social. Pour cela, je reste convaincu que l’unique voie de sortie, qui nous permette de retrouver le chemin du progrès reste le dialogue », a-t-il poursuivi se disant persuadé que les Togolais sont capables d’explorer toutes les voies de la concertation et des échanges d’idées afin de dépasser les griefs tenant aux personnes et aux circonstances pour s’élever à la hauteur de ce que le Togo mérite.

Le choix de la démocratie que le Togo a fait implique que l’ensemble des acteurs politiques accepte de se conformer aux règles, et d’exercer ses prérogatives dans le respect des droits et libertés de tous les citoyens », a fait savoir Faure Gnassingbé qui promett que les auteurs d’actes de violence, de destruction et de meurtres doivent être recherchés et soumis aux rigueurs de la loi.

Sur le plan socioéconomique, beaucoup de choses ont été réalisées en 2017 ce qui a permis au Togo d’enregistrer des succès qui méritent d’être reconnus et renforcés en vue d’en élargir la portée et les retombées, a-t-il indiqué.

Les chantiers du développement entamés en 2017 seront poursuivis et les actions intensifiées et une lutte sans relâche sera menée contre la pauvreté et la précarité. Le gouvernement reste guidé par la nécessité de conforter la croissance, d’améliorer le partage de la richesse nationale en insistant sur l’inclusion financière et sociale et de mettre les institutions au service de tous les citoyens, sans exclusion, a promis le Président de la République qui entend renforcer les filets sociaux en portant le nombre des ménages bénéficiaires des transferts monétaires de 30.000 actuellement à 120.000 durant les trois prochaines années.

La jeunesse togolaise n’est pas du reste dans cet agenda. Une rencontre entre le Président de la République et les jeunes est annoncée pour les mois qui viennent afin de débattre des projets portés par le gouvernement à leur endroit. Et certains de ces projets portent sur la récompense du mérite scolaire, le renforcement de l’autonomie ou encore l’appui à l’entrepreneuriat. « J’envisage par exemple que l’attribution des marchés publics réserve un quota allant jusqu’à 20% aux jeunes entrepreneurs et aux femmes, qui bénéficieront par ailleurs de procédures allégées », a laissé entendre le chef de l’Etat qui veut mettre l’accent sur la qualité de la formation professionnelle avec la création de dix nouveaux instituts de formation pour le développement sur les cinq années qui viennent dans les domaines de l’agriculture, de la logistique, du bâtiment, des transports et du numérique.

Il est revenu sur les réformes introduites dans la gestion des hôpitaux et les résultats encourageants obtenus dans la gestion contractuelle des structures publiques de santé. Cette réforme sera étendue dès cette année à d’autres hôpitaux, en commençant par Lomé et Kara, a-t-il annoncé. 

Il a également promis l’aboutissement du processus de décentralisation en 2018 ce qui devra permettre aux collectivités territoriales de se doter de représentants élus à l’issue des consultations locales attendues avec impatience.

« L’élection des députés à l’Assemblée nationale constituera également un important rendez-vous démocratique auquel je convie la classe politique et l’ensemble des électeurs à participer dans un esprit constructif », a-t-il fait savoir.

Concernant les réformes envisagées et proposées par l’exécutif en septembre dernier, ce sera au peuple togolais de se prononcer. « Dans l’Etat de droit que nous construisons, nous ne pouvons pas prétendre substituer des voix plus autorisées au suffrage universel », a-t-il insisté.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…