lundi, 29 janvier 2018 07:03

Dossier : Les impacts de l’usage du téléphone portable en milieu scolaire

©Afreepress-(Lomé, le 28 janvier 2018)- La révolution des technologies de l’information et de la communication bouleverse profondément les habitudes des sociétés africaines. Tous les secteurs sont touchés y compris l’éducation où le téléphone portable a fait une entrée fracassante. Les Smartphones, les androïdes et autres gadgets connectés voyagent désormais avec les apprenants jusque dans les salles de cours. Ces nouvelles habitudes contribuent aujourd’hui à changer le comportement des élèves et des étudiants et accentuent les actes d’indisciplines et de tricherie.

Impacts de l’usage du téléphone en milieu scolaire

A l’école, à la maison, dans les rues, la journée comme tard dans la nuit, le téléphone portable ne quitte pas certains apprenants. Permanemment connectés aux réseaux sociaux, ces jeunes hommes et femmes abandonnent de plus en plus leurs cahiers pour s’attacher à ce nouvel outil de communication qui remplace leurs livres et leur permettent parfois d’accéder à une documentation plus fournie en ligne. Mais ce n’est pas le cas pour tous car certains l’utilisent pour passer du bon temps avec des amis et loin de tout souci d’éducation ou de recherche.

Ceci explique en partie le taux d’échec élevé aux différents examens nationaux et les enseignants et élèves en sont conscients.

C’est le cas de Joseph, candidat malheureux au BAC II 2017. « Je me suis trop accroché à mon téléphone portable l’année dernière. Surtout avec Facebook, WhatsApp etc. J’oublie mes cahiers parfois, même si j’ai des contrôles ou des examens », a-t-il dit à l’Agence de presse Afreepress, avec une teinte de regret.   « J’adore mon portable. Avec ça, je n’ai plus besoin de me casser trop la tête pour étudier car on s’en sert pour s’aider (tricher) lors des devoirs en classe », confie avec fierté Johnson, élève en classe de 1ère A4 dans un lycée de la place.

Des conséquences dévastatrices

Les impacts négatifs de l’usage du téléphone portable en milieu scolaire ne sont plus à démontrer. Ces conséquences vont de la baisse du niveau des élèves et étudiants au taux élevé d’échec aux différents examens et concours organisés. La tricherie est désormais banalisée ce qui doit interpellés les éducateurs. « Malgré les précautions prises pour extirper l’usage du téléphone des salles de classe, il y a de ces élèves qui s’obstinent à échanger via des textos », se désole un enseignant du lycée de Baguida approché par Afreepress.

D’autres professeurs appellent les autorités en charge de l’éducation dans le pays à agir pour mettre fin à ce danger et sauver l’essentiel. Ils exhortent également les élèves à faire un bon usage de leurs téléphones et à éviter qu’ils deviennent des objets de tricherie et de fraudes.

Tout ce constat n’enlève pas au portable, son utilité et certains enseignants en sont conscients. Au sortir des classes, entre l’école et le domicile, le téléphone portable peut permettre aux élèves de communiquer avec leurs parents en cas de difficultés ou lorsqu’un problème surgit. Il leur permet également de communiquer entre eux pour les besoins de leurs groupes d’études.

Il est donc indispensable pour chaque établissement de mettre en place un règlement intérieur de l’utilisation des téléphones à l’intérieur des écoles.

Anne KIDJE et Moulikatou SANT’ANNA

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…