mardi, 30 janvier 2018 11:22

Les agents des instituts Envol du Togo en grève exigent le départ « immédiat » de leur Directeur

©Afreepress-(Lomé, le 30 janvier 2018)- Les enseignants de l’Institut Medico-Psycho-Pédagogique (IMPP) « l’Envol » étaient en sit-in ce lundi 29 janvier 2018 sur toute l’étendue du territoire national pour « exprimer leur mécontentement suite à des décisions d’affectation qualifiées de « punitives » prises par leurs dirigeants. Ces agents réclament l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Le sit-in de lundi a été suivi dans la soirée d’une Assemblée générale des délégués de l’IMMP l’Envol venus de toutes les régions du Togo. Au cours de ces assises, les enseignants grévistes ont adressé un courrier à leur Ministère de tutelle qui est le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation et exigent la démission de Yempape Barigudu, Directeur Administratif de cet institut en charge de la formation des enfants sourds-muets et en situation de handicap mental.

« Nous avons fait ce sit-in spontané ce matin au niveau de notre direction nationale suite à des affectations que nous considérons comme punitives qui ont été prises depuis vendredi passé par le Directeur Administratif », a confié à l’Agence de presse Afreepress, le Délégué principal de l’IMMP l’Envol, Komi Tsogbé. « Ces décisions d’affectation et de mutation disloquent tout un personnel expérimenté d’un centre entier, y compris la directrice et les trois adjoints de l’IMMP de Bè, en laissant les volontaires stagiaires de l’ANVT (l’Agence Nationale du Volontariat) seuls qui doivent s’occuper des enfants en situation de handicap mental », a-t-il dénoncé.

« À l’issue de notre AG, nous avons décidé d’écrire au Ministre de l’Action Sociale pour lui faire des propositions de sortie de crise et poser nos conditions de discussions », a martelé le Délégué principal en précisant que l’une des conditions portées à la connaissance du Ministre est le « départ immédiat » du Directeur Administratif, Yempape Barigue. « Il n’est pas l’homme de la situation. C’est un directeur qui n’a jamais respecté les décisions de sa hiérarchie. Il nourrit un mépris total à l’égard du personnel qui se sacrifie à ce dur métier qu’est la prise en charge des enfants en situation de handicap mental », a lancé M. Tsogé.

Datant de juillet 2016 et réactualisée en novembre 2017, la plateforme revendicative tourne autour de quatorze (14) points dont l’augmentation de certaines primes et l’ouverture du centre de formation de Kégué fermée depuis 2011, informent les grévistes.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…