mercredi, 07 février 2018 08:33

Prof Dodzi Komla KOKOROKO : " Il n’y a pas de crise sur le campus de Lomé " 

©Afreepress-(Lomé, le 07 février 2018)- Le président de l’Université de Lomé, Prof Dodzi KOKOROKO s'est prononcé mardi sur la situation qui prévaut actuellement sur le Campus de l'Université de Lomé. Les violences observées en marge des dernières Assemblées Générales (AG) organisées par certaines associations estudiantines, procèdent du refus de respecter les conditions fixées par la loi et les textes réglementaires encadrant l'organisation des manifestations publiques sur le campus.

Les manifestations incluant des Assemblées générales sont réglementées pour ne pas transformer le campus de l'Université de Lomé en une zone de désordre et de non droit. " Il n’y a pas de crise sur le campus de Lomé mais un vent de mécontentement ", a-t-il indiqué en précisant que si le Mouvement pour l'Epanouissement de l'Etudiant Togolais (MEET) avait respecté les consignes pour la tenue de son AG, il n’y aurait pas eu de débordement.

La Ligue Togolaise des Droits des Etudiants et Elèves (LTDE) ne peut se prévaloir d’aucun droit sur le campus de Lomé, a-t-il tenu à faire savoir. " Malgré les relances de l’administration, cette association a refusé de se conformer à la procédure d’attribution d'agrément. Elle continue de mépriser et de défier en toute insolence l’autorité universitaire ainsi que les règles et procédures relatives à l’encadrement de la vie associative et des manifestations ", a déploré Prof KOKOROKO.

Il s'est dit conscient des attentes des étudiants mais a besoin de temps et de moyens pour faire évoluer les choses. " Si un groupe d’étudiants au nom d’une Assemblée générale (AG), casse le peu qui existait, ou qui est construit ou rénové pour améliorer leurs conditions d’études et leur bien-être, l’on doit se poser des questions sur le sérieux de ces associations qui prétendent être au service de l’étudiant", a-t-il fait savoir.

Le président de l’Université de Lomé réitère néanmoins sa disponibilité et sa volonté à convier les responsables des associations estudiantines à une table de discussion afin de trouver une solution aux problèmes posés par les étudiants.

Il faut rappeler qu'un groupe d'étudiants membres de la LTDE avec à sa tête, Folly Satchivi a été appréhendé mardi 06 février 2018 à Lomé et gardé par la police nationale. Il est reproché au président de la LTDE et à ses camarades de s'organiser pour affronter les éléments de la police universitaire et créer ainsi des troubles sur le campus de l'Université de Lomé.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…