dimanche, 04 mars 2018 09:02

Le projet « Do No Harm » du CJD pour promouvoir la paix et le vivre ensemble au Togo

©Afreepress-(Lomé, 04 mars 2018)- Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et ses partenaires, notamment   l’Université de Lomé (UL), l’Union des ONG du Togo (UONGTO) et le Centre de Recherche d’Ingénierie Sociale du Togo (CRISTO), ont procédé samedi 3 mars 2018 au lancement officiel du projet dénommé : « Do No Harm ».  Ce qui signifie littéralement en français : « Ne pas nuire ».

« Le projet est porté par un collectif d’organisations de la société civile pour une diplomatie non gouvernementale qui veut agir et bâtir une cité dans la paix », a confié à cette occasion à l’Agence de presse Afreepress, Orphé Adom, Vice-président du CJD.

Pour cette association et ses partenaires, le projet : « Do No Harm » répond à la question du rôle que toute organisation de la société civile doit jouer dans la cité pour promouvoir la paix et le vivre ensemble. Ce qui, avancent ses premiers responsables, s’inscrit dans la droite ligne des Objectifs de Développement Durable en l’occurrence, l’ODD N°16. « Nous voulons créer une synergie d’actions avec les acteurs des organisations de la société civile et des institutions qui partagent les mêmes valeurs que nous. Des valeurs de paix et de vivre ensemble afin de lutter contre l’incivisme, les actes de violence, de vandalisme, le rejet des institutions de la République… », a-t-il ajouté. 

Une campagne de sensibilisation est prévue sur l’ensemble du territoire national. « Nous voulons contribuer à un changement de comportements et éviter des langages de violence et de destruction dans les revendications sociopolitiques, sur les lieux de travail, dans les établissements scolaires et universitaires et dans les centres de santé », a précisé pour sa part, Gabriel Batawila, Directeur Général du CRISTO.

Il a par ailleurs appelé tous les Togolais à adopter le principe de l’innocuité selon lequel tout acte doit éviter de causer du tort à autrui, de faire du mal ou de le nuire à autrui. Il s’agit du fondement du projet « Agir pour bâtir la cité » (ABC) lancé par le CJD en 2017 », a-t-il insisté.

Le CJD dans le cadre de ce projet, compte inciter les autorités togolaises à voter une loi pour réglementer l’usage des réseaux sociaux au profit du vivre ensemble et de la paix.

La rencontre a vu la participation du 1er Vice-président de l’Université de Lomé,  Komlan Batawila, de plusieurs chefs traditionnels et de plus de 300 acteurs des organisations de la société civile.

Raphaël A.

 

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…