lundi, 12 mars 2018 14:23

Quatre jours de grève sèche du SYNPHOT pour protester contre l'arrestation d'un médecin et de deux étudiants en médecine

©AfreePress-(Lomé, le 12 mars 2018)- Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a annoncé lundi 12 mars 2018 le lancement d'une grève sèche de quatre (4) jours sur toute l'étendue du territoire à compter de ce mardi 13 mars. 

La décision a été prise ce lundi lors d'une Assemblée Générale organisée au CHU Sylvanus Olympio par les responsables de ce syndicat, a appris l'Agence de presse Afreepress. 

Les Praticiens hospitaliers du Togo ont décidé d'entrer en grève pour protester contre l'arrestation du Vice-doyen de la Faculté des Sciences et de Santé de l'Université de Lomé, le professeur Majesté Watéba Ihou et de deux étudiants de la même faculté, détenus par les Services de recherche et d’investigations (SRI). Le Synphot exige également l’amélioration des conditions de vie et de travail de ses membres dans les hôpitaux publics du Togo.

« L’Assemblée générale a ressemblé les médecins et professeurs des Universités du Togo pour décider d’aller à une grève sèche pour les revendications soumises au gouvernement et qui sont restées lettres mortes et demander la libération des étudiants qui sont détenus actuellement au SRI et du Professeur IHOU Majesté, Vice-doyen de la Faculté de médecine et de pharmacie », a confié à la presse, Dr Gilbert Tsolenyanou, Secrétaire Général Adjoint du SYNPHOT.

Cette grève des médecins qui va du 13 au 16 mars prochain, sera marquée par un arrêt de travail et la fermeture de tous les centres médicaux sociaux, les hôpitaux publics et universitaires du pays y compris les structures privées. « Il y aura une cessation des activés  de soins de Lomé à Cinkassé. Les hôpitaux à priori seront fermés,  nous n’aurons pas des admissions à recevoir ni les urgences. Il n’y a que les services essentiels notamment la réanimation et les dialyses pour les centres qui en ont qui vont fonctionner de même que le  Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) pour le don de sang », a-t-il fait savoir.

« Dans la semaine, il est prévu une action en harmonie avec les pharmaciens du privé et les autres médecins du privé pour une action de jours sans soins de santé au Togo en soutien des revendications que nous portons », a-t-il ajouté. 

Les médecins ont par ailleurs réaffirmé leur détermination à aller jusqu’au bout de leurs revendications. 

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…