jeudi, 15 mars 2018 18:24

Elisabeth PALI-TCHALLA obtient l’entrée du Togo dans l’Alliance Globale du Karité

©Afreepress-(Lomé, le 15 mars 2018)- C’est désormais chose faite. Le Togo fait partie de l’Alliance Globale du karité. C’est une bonne nouvelle pour ces milliers de femmes togolaises très actives dans ce secteur d’activité et partant, pour le Togo. Pays classé 7ème producteur africain de ce produit prisé par  l’industrie agroalimentaire et cosmétique.

Le Togo peut désormais bénéficier d’un grand nombre de financements de plusieurs de ses partenaires pour le renforcement de cette filière et remporter le pari de l’autonomisation économique de la femme rurale togolaise. 

Cette prouesse est à mettre à l’actif de Mme Elisabeth Essodolom PALI-TCHALLA, présidente du regroupement des acteurs de la filière karité au Togo.

Elle était à la tête de la délégation officielle du Togo qui a pris part, du 12 au 14 mars dernier à Abuja au Nigéria, à la 11ème Conférence mondiale annuelle du karité. Une occasion saisie par les acteurs de cette filière venus du monde entier pour célébrer la croissance de 600% enregistrée dans l’industrie du karité au cours de ces 20 dernières années.

Avec son nouveau statut de pays membre de l’AGK, le Togo est bien parti pour faire du karité un produit de rente au même titre que le café, le cacao ou encore le coton. A Abuja, la présidente de la filière karité du Togo a saisi l’opportunité de ce grand rassemblement pour convaincre des partenaires en développement tels que l’USAID, la Banque Mondiale à travers la SFI, l’ONUFEMME, à financer la mise en œuvre du projet de durabilité de la filière karité au Togo.

Depuis novembre 2017, Elisabeth PALI-TCHALLA a procédé au renforcement des capacités de plus de 800 femmes des régions Centrale, Kara et Savanes sur les bonnes pratiques dans le secteur du karité.

A Abuja, la présidente de la filière karité et cheffe de la délégation togolaise à cette 11ème conférence mondiale du karité a vanté les atouts de son pays en matière de production de ce produit et plaidé pour que la prochaine conférence Mondiale du Karité soit abritée par le Togo.

On estime en Afrique à plus de 4 millions, le nombre de femmes vivant de la manne du karité.

Au Togo le karité occupe essentiellement les femmes dans les régions septentrionales à travers la production et la commercialisation du beurre de karité et de ses produits dérivés. Selon une étude indépendante de LMC International, une firme internationale de consultants en agroalimentaire commanditée par l’Alliance Globale de Karité et l’USAID, les exportations de karité sont passées de 50 000 tonnes à plus de 350 000 tonnes par an au cours des 20 dernières années.

Cette croissance est due à une utilisation accrue du karité sur les marchés mondiaux de l’alimentation et des cosmétiques. L’augmentation de ces exportations génère plus de 200 millions de dollars US de revenus directs et indirects pour les communautés productrices de karité.

Après l’organisation par le Togo du 16ème Forum AGOA en Août 2017, le pays entends tirer un grand profit de l’essor de la filière karité dans le monde.

Le produit fait partie de plusieurs autres qui bénéficient d’une préférence douanière sur le marché américain à la faveur des dispositions de l’AGOA.

Vedette de cette 11ème conférence mondiale du karité, le Togo a installé un grand stand qui a servi à des milliers de visiteurs de découvrir le label Togo en matière de transformation du karité et de ses produits dérivé (beurre de karité bio, amandes de karité, savon à base du karité etc….).

G.K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…