samedi, 17 mars 2018 20:22

Attribution du chef-lieu de la commune de Zio 2 : Pour éviter le pire avec Kovié, les populations de Mission Tové appellent le gouvernement à changer de cap

©AfreePress-(Lomé, le 17 mars 2018)- Les populations de la localité de Mission Tové dans la préfecture de Zio (30 Km au Nord-Ouest de Lomé) étaient ce samedi 17 mars 2018, dans les rues de leur ville pour crier leur désarroi et rejeter la décision d'accorder à la localité voisine de Kovié, le chef-lieu de la commune de Zio 2.

Lors d'une marche de protection organisée dans les rues de Mission Tové, les populations de cette ville ont appelé à la responsabilité, le gouvernement et demandé aux cadres du milieu d'agir le plus « tôt possible » pour éviter le pire et des affrontements entre les deux communautés.

Ils étaient des milliers à pendre d'assaut les rues de Tové pour exiger le retour du chef-lieu de la commune de Zio 2 dans leur localité. 

«  Selon les premières propositions qui ont été faites à  l’Assemblée Nationale, la commune de Zion 2 doit avoir pour chef-lieu. Mission Tové. Mais nous sommes surpris d’entendre par décret présidentiel que le chef-lieu a été attribué à Kovié », a dénoncé Akolatse Rodrigue, membre du Bureau d’Appui au Développement Intégral de Mission Tové (CADI-MT),Technicien Supérieur en Gestion des Collectivités Locales. 

« Nous voyons une main noire derrière cette décision. Nous sommes déterminés à obtenir gain de cause, d’abord par les moyens légales. Et si c'était nécessaire, à employer les moyens dont nous disposons pour obtenir ce qui nous revient de droit », a-t-il insisté

Pour Eli Goka, jeune cadre de Mission Tové, la situation qui prévaut entre les deux communautés est une « bombe à retardement » qui peut, selon lui, dégénérer à tout moment. Il en appelle à une prise de conscience au niveau gouvernementale afin de sauver les meubles. 

Il faut rappeler qu’un mémorandum et une pétition signés par les habitants de Kovié ont été envoyés aux présidents des institutions d'État pour attirer leur attention sur la situation qui prévaut dans la préfecture de Zio.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…