mercredi, 30 mai 2018 07:47

Le « TIRSAL », cet outil destiné à accroître le volume des financements dans le secteur agricole

©AfreePress-(Lomé, le 30 mai 2018)- « Stratégie de communication du TIRSAL, le mécanisme incitatif de finance agricole fondé sur le partage des risques ». C’est autour de ce thème que la Task Team TIRSAL, les cadres et premiers responsables du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, les producteurs des "sites pilotes" et les coordonnateurs des projets concernés par le TIRSAL, sont réunis depuis mardi 29 mai 2018 à Lomé,  en atelier de réflexion sur le devenir de l’agriculture togolaise. 

C’est le projet : « Togo Incentive-based Risk Sharing for Agricultural Lending (TIRSAL) », un fonds “innovant” pour une agriculture professionnalisée et orientée business, qui est au cœur des débats au cours de cet atelier de trois jours durant lequel les participants vont se familiariser aux questions liées à la gestion du foncier, aux techniques culturales ainsi qu’à la maîtrise des conditions climatiques en relation avec les prévisions météorologiques.

La plupart des présentations de cet atelier sont assurées par les experts de la «  Nigerian Incentive-based Risk Sharing for Agricultural Lending (NIRSAL) ».

Selon Diane Okoko, experte Nigériane et responsable du projet NIRSAL, les participants à l’atelier de Lomé, vont être outillés sur l'analyse et la conception d'une stratégie marketing et communication pour le TIRSAL. « Nous sommes à Lomé pour mieux outiller nos amis togolais pour qu’ils puissent savoir comment identifier leurs besoins réels. Le projet TIRSAL est mis en place pour servir les agriculteurs à la base dans les recoins du Togo. Cet atelier va nous permettre de voir comment les aborder, quels messages doit-on porter à leur endroit et comment combler leurs besoins ?», a confié à l’Agence de presse AfreePress, Diane Okoko.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Colonel Ouro Koura Agadazi, a insisté sur le fait que le TIRSAL est un projet qui vise une profonde mutation du secteur agricole togolais. Un projet qui, a-t-il dit, est une « initiative du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé ».

« Cette rencontre va aider au niveau de la capture des ressources externes émanant des banques de la place et surtout, aider à concevoir les messages qui doivent passer en vue de créer une meilleure structuration des acteurs. Ceci donnera une garantie aux banques, car il va se développer une caution solidaire entre les acteurs des différents maillons de la chaîne », a-t-il laissé entendre.

En rappel, le TIRSAL est un mécanisme incitatif de finance agricole basé sur le partage des risques entre les acteurs. Après le Nigeria en 2011, il a été officiellement lancé au Togo le 25 avril 2018 par le chef de l’Etat.

Selon les experts, l’agriculture togolaise qui représente 38% du PIB aujourd’hui connaîtra une réelle croissance grâce au projet TIRSAL dont le but est d’accroître le volume des financements accordé à ce secteur.

Théophile K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…