jeudi, 27 septembre 2018 09:40

Fin de la 1ère étape du travail de prise en charge du HCRRUN : Plus de 2510 victimes indemnisées

©AfreePress-(Lomé, 27 septembre 2018)- Après dix mois d’activité, l'heure du bilan a sonné pour le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) qui a publié mercredi 26 septembre dernier, les résultats de la première phase du processus d'indemnisation des victimes vulnérables et non vulnérables occasionnées par les événements à caractère politique de 2005.

C’est au cours d’une rencontre tenue mercredi à Lomé, que les chiffres de ce travail ont été présentés à l'opinion nationale et internationale.  

Selon le HCRRUN, le taux d'indemnisation des victimes des événements tourne autour de 100,41% pour cette 1ère étape qui a pris en charge, les victimes vulnérables et non vulnérables et leur a apporté une prise en charge médicale et psychologique ainsi des chèques.

Au total, 2.475 victimes ont été prises en charge dans les cinq régions du pays. Dans les préfectures de Tône, Oti, Tandjoare, Kpendjal et Cinkassé, le nombre de victimes indemnisées s'élève à 132 contre seulement 43 personnes enregistrées, soit un taux de 306,98%. 

A Kara ont été enregistrés, 255 personnes contre 259 signalées, soit un taux de 98,46%, à Sokodé c'est 266 contre 377 dans la prévision soit un taux de 70,56%, à Atakpamé 901 contre 9062 soit un taux de 93,66%, Kpalimé 317 contre 317 soit un taux de 100%, à Tsévié 144 contre 201, soit  un taux de 71,64%,  Aného 155 contre 174 soit 89,08% et Lomé 340 contre 142 soit un taux de 239,44%. 

Au regard de ces résultats, la présidente du HCRRUN Awa Nana Daboya a exprimé sa grande satisfaction et indiqué que la stratégie de mise en œuvre de ce volet, « a été bâtie en tenant compte de beaucoup de données impondérables dont la plus importante est l’état de vulnérabilité des victimes ». 

« Mis à part certains légers aspects regrettables, ce sont des faits réconfortants qui ont jalonné ce processus qui doit retenir notre attention », s’est-elle réjouie.

En rappel, la 1ère étape a pris en charge près de 2.510 victimes au lieu de 2.475 qui se sont signalées. Elle a nécessité la somme de 1.994.177.491 F CFA sur les 2 milliards de prévus. 

La 2ème étape de cette campagne prendra en charge les victimes occasionnées par les crises ayant intervenues entre 1990 et 2004. Cette étape va démarrer en octobre 2018 et sera financée à hauteur de 5 milliards de francs CFA.

Théophile K.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…