Developed in conjunction with Ext-Joom.com

jeudi, 29 août 2019 09:26

Insécurité : Un vaste réseau de braqueurs et de cambrioleurs démantelé 

©AfreePress-(Lomé, 29 août 2019)- La police nationale est à l’œuvre pour faire face à l’insécurité grandissante dans le pays. Elle vient une fois de plus, de démanteler un vaste réseau de braqueurs et de voleurs d’engins (motos et voitures) composé de onze (11) Togolais et de deux (2) Ghanéens.

Ces présumés malfrats, selon la police opèrent à l’aide de machettes, de couteaux et d’armes sur le territoire togolais. Il s’agit entre autres des nommés Ankou Komi et Ago Ezan, tous deux de nationalité togolaise. « Ils sont de très dangereux malfrats, auteurs de multiples braquages à main armée avec des pistolets automatiques. Ils montent leur coup avec l’aide d’un troisième individu bien identifié et activement recherché », précise la police. 

Dick Rodrigue (23 ans), étudiant et Alloh Koffi (24 ans), élève sont deux individus qui selon la police, auraient contacté un braqueur nommé Germain, membre du réseau de braqueurs afin qu'ils arrachent la moto du nommé Eric, un frère de Dick Rodrigue. 

La « vigilance » des forces de l’ordre et de sécurité a permis de mettre la main sur ces deux individus déjouant ainsi leur forfait, indique la police nationale.

Deux autres membres du groupe en la personne de Botozan Jean, 21 ans et Apénou Koffa, 19 ans, résidents au Ghana ont été quant à eux, interpellés à Adidogomé (Lomé) alors qu’ils s’apprêtaient à commettre un braquage à l’aide de machettes et de couteaux.

La police a également mis la main sur le nommé Assiponou Komi Gérard, 32 ans qui a menacé et volé la moto du sieur Gbévi. Celui-ci serait également un membre du réseaux démantelé.

Deux autres personnes qui sont des repris de justice (Lakité Eric et Adjé Yaovo) ont aussi été arrêtés dans le cadre de cette enquête à l'issue de renseignements. Ils ont été pris dans la nuit du 17 au 18 août 2019 dans le quartier Avénou en possession d’une manchette et d’une clef capable de déverrouiller tout contact d’engins.

Koumondji Kodjo Kaleb et Azanlédji Armauld, tous de nationalité togolaise se sont introduits dans la nuit du 20 août 2019 dans une maison située au quartier Tokoin Séminaire où ils ont volé deux motos. Selon la police, les recherches ont permis de les interpeller grâce à la collaboration de la police ghanéenne au domicile de deux cerveaux du réseau au Ghana.

D’après la police, plusieurs motos volées ont été retrouvées et remises à la Direction centrale de la police judiciaire. Ativi Koffi, l’un des cerveaux du groupe a également été arrêté. 

Ce dernier selon la police, rachète les motos volées et les revend à Accra et à Koumassi (Ghana) ainsi que Apou Kossi, membre du réseau et chargé de transporter les malfrats lors de leurs différentes opérations de braquage. Il a été aussi mis sous les verrous.

D’après la police nationale, ces malfrats, tout comme Dogbé Kokou et Adissi Toussaint, interpellés dans la nuit du 17 au 18 août dernier, sont des membres actifs de ce vaste réseau de voleurs à main armée (vols de voitures, motos et cambriolages) opérant au Togo, mais basé au Ghana où ils vendent les motos volées.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…