jeudi, 14 novembre 2019 09:31

Gestion du Grand Lomé : L’Etat garde la mainmise sur la capitale

©AfreePress-(Lomé, le 14 novembre 2019)- Les députés ont adopté mercredi, le projet de loi portant attribution de pouvoirs et fonctionnement du District autonome du Grand Lomé. Le projet de loi relatif à la décentralisation et aux libertés locales précise entre autres, les compétences, la mission du District du Grand Lomé ainsi que de sa composition. 

Selon ce projet de loi, la gestion du Grand Lomé qui est en même temps, la capitale du pays sera sous le contrôle de l’Etat. Le district du Grand Lomé est une collectivité territoriale particulière dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière créée en vue d’exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien, de fonctionnalité et de modernisation vont au-delà des compétences des communes, informe le gouvernement.

Selon les autorités togolaises, ce type de collectivité a fait ses preuves dans plusieurs pays de la sous-région.

Le district autonome du Grand Lomé sera l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble. Il sera comme les autres collectivités territoriales et sera placé sous la tutelle du ministre en charge de l’Administration territoriale et des collectivités locales.

Les compétences du district du Grand Lomé couvrent entre autres, l’assainissement de la capitale et de l’ensemble du Grand Lomé, la protection de l’environnement, la planification de l’aménagement du territoire du district autonome, la promotion et la réalisation des actions de développement économique, sociale et culturelle.

« L’Etat peut confier au district la gestion des infrastructures d’importance nationale ou internationale à caractère commercial, sportif, sanitaire, culturel etc. telles que les marchés, les hôtels, les centres d’enfouissement technique construits par l’Etat ou intéressant plusieurs communes », lit-on dans ce projet de loi.

Il est également prévu que l’Etat confie au district du Grand Lomé, d’autres missions qu’il juge nécessaire en vue de rendre la capitale plus fonctionnelle, plus attrayante, plus propre et plus sûre. A noter que le District du Grand Lomé compte deux (2) préfectures qui sont les préfectures du Golfe et Agoè-Nyivé et treize (13) communes.

Les organes prévus pour sa gestion sont : le conseil du district, le gouverneur et le bureau du district. Il sera doté d’une équipe de 53 conseillers membres (26 élus locaux, et 27 personnalités nommées par le Président de la République dont le gouverneur). Son siège est fixé à Lomé notamment au siège de l’ancienne mairie de Lomé.

« Toutefois, il peut être déplacé ailleurs sur le territoire du district, après délibération du conseil et approbation du ministre de tutelle », précise le projet de loi voté par les députés de la 6e législature.

Raphaël A.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…