© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, 15 décembre 2018)- Le Ministre Payodowa Boukpessi rejette la demande de manifestation des Forces Vives « Espérance pour le Togo »Les Forces Vives « Espérance pour le Togo » ont annoncé 13 décembre dernier par courrier au Ministre en charge de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, leur volonté d’organiser une manifestation dimanche 16 décembre 2018.

Dans une correspondance réponse rendue publique vendredi 14 décembre 2018, le Ministre de l'Administration territoriale a rejeté cette demande des Forces Vives qui selon lui ne respecte pas les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestations au Togo.

« La déclaration de la manifestation que vous projetez d’organiser le 16 décembre 2018 sur le terrain du collège Sr Joseph ne respecte pas les dispositions de la loi N° 2011-010 du 16 mai 2016, fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestations pacifiques, publiques, que vous-même avez citée dans votre courrier », a laissé entendre le Ministre Payodowa Boukpesse, dans sa note d’information à l’endroit des organisateurs. 

D’après le Ministre, la loi fait obligation aux organisateurs de déclarer leur manifestation dans un délai de cinq (5) jours ouvrables avant la date de la manifestation. « Votre lettre ayant été écrite le 13 décembre 2018 pour une manifestation le 16 décembre, vous comprenez aisément que vous êtes hors délai légal », a tenu à rappeler le Ministre avant d’ajouter que ladite manifestation n’est pas acceptée.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 14 décembre 2018)- Les candidats du parti Union pour la République (UNIR) en lice pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Tchaoudjo ont procédé mercredi 12 décembre 2018 en marge de la campagne électorale à une opération de salubrité publique dans la ville de Sokodé. Il s'agit d'une action citoyenne initiée par le commissaire des impôts et des droits indirects, Adoyi Essowavana, a appris l'agence de presse AfreePress.

La démarche selon les candidats du parti UNIR vise à redonner vie au paysage de la ville de Sokodé secouée par les manifestations violentes et à rendre propre les artères de la ville salis par les barricades et pneus brûlés lors des dernières manifestations organisées par la coalition des 14 partis politiques de l'opposition.

L'initiative a reçu l'adhésion des militants et sympathisants du grand parti UNIR en campagne ainsi la population qui se sont mobilisés pour accomplir les travaux communautaires notamment le balayage des coins et rues de la ville de Sokodé.

« Cette initiative du commissaire des impôts, M. Essowavana Adoyi, vise à redonner vie à la population secouée ces derniers temps par des manifestations violentes. Nous voulons aussi permettre permettre à ceux qui ont la peur au ventre de sortir pour vaquer librement à leurs occupations », a indiqué un militant du parti UNIR.

Le bureau de campagne du parti de Faure Gnassingbé a également profité de l’occasion pour sensibiliser la population sur les valeurs civiques et citoyennes notamment la culture de la non-violence, du respect de la chose publique, du respect de soi et de l’autre, du vivre ensemble et de recherche d’un intérêt commun.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 14 décembre 2018)-L'entreprise Midnight Sun (MNS) Groupe SA, mandataire d'un consortium d'entreprises chargées de l'aménagement et du bitumage du tronçon Notsé-Tohoun (préfecture du Moyen- Mono) a officiellement livré l'ouvrage au gouvernement.

C'était jeudi 13 décembre 2018 au cours d'une cérémonie solennelle de réception des travaux dans la localité de Tohoun (90 km au nord-est de Lom) en présence des autorités administratives, traditionnelles et une grande foule.

La délégation gouvernementale conduite par le ministre des Infrastructures et du Transport, Ninsao Gnonfam a profité de l'occasion pour effectuer une visite du chantier afin de s'assurer de la bonne exécution des travaux. Cette délégation comprenait des représentants des partenaires financiers let techniques du Togo.

D'après le ministre Ninsao Gnonfam, cette toute de 57 km a été « techniquement réalisée dans les règles de l'art et ne doit pas y avoir d'inquiétudes là-dessus ». « Aujourd'hui, je peux vous dire que nous sommes vraiment satisfaits. Nous avons vu que l'essentiel des travaux par rapport à ce qui constitue les cahiers des charges a été réalisé et nous voulons remercier le chef de cette entreprise puisque c'est d'abord une entreprise locale. C'est une fierté et ça mérite d'être salué. Quand vous regardez le pont de Kpegadjin que nous avons visité, c'est une composante connexe au projet principal. Mais moi même j'ai été surpris par la qualité de la réalisation et comment la construction a été faite. Je crois que nous pouvons compter désormais sur nos entreprises au niveau local», a-t-il laissé entendre.

Pour Victor Sossou, président Directeur Général de MNS Group SA, les objectifs qui ont été assignés à son entreprise ont été atteints malgré les difficultés énormes rencontrées dans la construction de cette voie réalisée à hauteur de 35 milliards FCFA par des entreprises togolaises et qui répond aux normes de la CEDEAO.

L'état d'avancement, a-t-il fait savoir est de 121,56% pour un délai consommé de 100%.

« Aujourd'hui, le maître d'ouvrage est satisfait. Les populations sont satisfaites, nos aïeux sont en train de se retourner dans leurs tombes, on ne peut que dire Amen», a-t-il salué.

Il faut noter que le projet principal a bénéficié des travaux supplémentaires notamment l'installation générale du chantier, le terrassement, les ouvrages de drainage et d'assainissement, la signalisation ainsi que la construction du pont de Kpegadjin.

Midnight Sun Group est une entreprise togolaise spécialisée dans la construction des bâtiments et travaux publics, hydrauliques, concessionnaires de poste de péage et de pesage. Elle assure également la gestion de services publics ainsi que la distribution d'eau.

Christelle A.

 

©AfreePress-(Lomé, le 14 décembre 2018)-L’Union des Forces du Changement (UFC) poursuit sa campagne électorale partout dans le pays pour le compte des législatives du 20 décembre 2018. Jeudi 13 décembre 2018, les candidats de ce parti en lice pour les élections ont tenu un meeting à Dapaong (624 km au nord de Lomé) où ils ont échangé avec les populations des préfectures de Tône et de Cinkassé sur leur projet de société et leur vision de la politique nationale.

Ce meeting de sensibilisation et de mobilisation a vu la participation d’une délégation venue de Lomé et conduite par le conseiller spécial du Président de l’UFC, Isaac TCHIAKPE.

Au cours de cette séance, les six (6) candidats en course pour la conquête des sièges dans ces circonscriptions électorales ont tous, été présentés aux populations. Occasion pour ces derniers de mieux se connaître de leurs électeurs et de les mettre en confiance à travers leurs programmes de société.

« Notre parti est l’aîné de la classe politique et notre président national a opté pour la paix. Nous sommes déterminés à œuvrer pour l’alternance pacifique et le changement au Togo. A l’Assemblée nationale, nous voulons défendre beaucoup de projets en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations », a confié à AfreePress, Mme PANDAM Gnokou, tête de liste dans les préfectures de Tône et de Cinkassé.

Le conseiller spécial du Président de l’UFC a également saisi l’occasion pour rappeler aux populations, les valeurs et idéaux poursuivis par les pères fondateurs du parti.

« M. Olympio nous a tracé la voie pour amener la paix et réunir tous les Togolais. Le président de notre parti m’a demandé de vous dire que l’ambition qu’il nourrit, c’est de faire du Togo, un pays oùf aire de la politique ne sera plus des insultes ou de la chasse à l’homme. (…) Ce que nous voulons pour notre pays, c’est le changement. Mais pas à n’importe quel prix. Nous voulons le changement dans la paix et la fraternité », a rappelé M. Isaac TCHIAKPE.

Il a, ensuite appelé les populations de ces deux préfectures à se mobiliser massivement le 20 décembre 2018 afin de porter leurs choix sur la liste du parti de M. Gilchrist Olympio pour un Togo « nouveau ».

« Nous vous demandons de nous donner votre confiance pour qu’au lendemain des élections du 20 décembre 2018, ceux que vous aurez désigner aient la force de proposer des choses concrètes pour sortir le Togo définitivement de la crise », a ajouté M. TCHIAKPE.

Un message favorablement accueilli dans les rangs des populations mobilisées pour l'occasion.

« Nous réaffirmons notre indéfectible attachement au Président national de notre parti pour sa politique de paix, de recherche du bien-commun et de réconciliation nationale. Contre vents et marées, nous lui promettons d’arracher dans notre circonscription la majorité des sièges afin de permettre à notre parti de contribuer à la réalisation des réformes tant attendues par les Togolais », a laissé entendre Bidjogte Koakou, Président du comité de gestion des élections dans la préfecture de Tône.

Raphaël A.

 

Page 1 sur 1090

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…