© Afreepress

© Afreepress

E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©AfreePress-(Lomé, le 27 mai 2019)- Les responsables de « Tax and Law », un cabinet de conseil juridique et fiscal ont animé samedi 25 mai 2019, une conférence publique autour du thème : « Le paradis comme unique solution possible à tous les maux de la planète et de l’humanité : où, quand, comment et pour qui ? ».

L’objectif est d’amener le public à s’approprier les volontés de Dieu afin de vivre dans un monde plus parfait que celui d’actuel qui est selon les organisateurs, « le projet paradis ».

« L’Homme est confronté à de sérieux problèmes dans le monde à savoir : les guerres, les famines, les tremblements de terre, les cyclones, la pollution, le réchauffement climatique. L’homme est onctueux et se cherche et nous avons constaté que l’humanité a tourné dos à son Créateur. Les gens ne cherchent plus les solutions chez Dieu et font comme s'il n’existe pas. Nous, on a cherché la source, c’est-à-dire, on s’est tourné vers Dieu pour avoir une solution et c’est pour cela qu'on a convoqué cette conférence publique pour parler des solutions trouvées aux gens. Aujourd’hui on a besoin d’une vision commune dans laquelle tout le monde se retrouve pour pouvoir travailler ensemble pour faire évoluer le bien sur la terre, parce que le mal s’est organisé depuis des siècles et opère jusqu’à présent de façon allègre », a laissé entendre M. KOUDOH Kodjo Vincent.

Selon le conférencier, le « paradis par Dieu est le « jardin d’Eden rétabli ». « Un état d’esprit très élevé caractérisé par une relation parfaite et étroite avec son Créateur, le seul vrai Dieu, le Dieu d’Abraham », a expliqué M. KOUDOH. 

« Notre action aujourd’hui vise à permettre aux gens de travailler pour le paradis. Parce que Dieu avait dit, si vous vous intéressez à moi, vous n’allez plus souffrir pour trouver à manger, du logement, la santé…. Mais aujourd’hui, on s’intéresse aux choses que Dieu a promises et on abandonné Dieu. Si on poursuit les biens matériels, on ne sera jamais heureux. Mais si on prend du temps pour s’intéresser aux saintes Écritures pour comprendre ce que Dieu veut exactement, Dieu nous donnera son esprit, une forte sagesse et on n’aura pas à travailler beaucoup, mais on gagnera tout », a-t-il ajouté. 

Pour lui, la meilleure approche pour l’Homme de retrouver le chemin du salut est de connaitre les saintes Écritures et de s’occuper de la création de Dieu (son semblable, les végétaux et animaux). 

« Dieu est le concepteur du paradis comme solution aux problèmes posés par nos premiers parents dans le jardin d’Eden. Dieu n’a créé aucune religion, plutôt il a mis les humains sur la terre pour l’adorer. Il n’a pas créé des groupements pour qu’ils dominent sur les humains qui son dedans », conclut, M. KOUDOH.

A rappeler que les responsables de « Tax and Law » se présentent comme des étudiants assidus de la parole de Dieu et n’appartenant à aucune religion, ni église.

Raphaël A.

©AfreePress-(Lomé, le 27 mai 2019)- Dans le cadre du renforcement de l’administration, le gouvernement a lancé lundi 27 mai 2019, un programme d’excellence dénommé PPEP (Programme présidentiel d’excellence du Plan national de développement), a appris l'Agence de presse Afreepress.

Au total, ce sont 20 étudiants togolais qui sont recherchés à travers ce programme. Ils doivent être âgés de 28 ans au plus avant la date de lancement du programme, et actuellement inscrits dans un programme de Master 1 à l’Université de Lomé, de Kara ou à l’UCAO.

« Le programme est implémenté en parallèle avec le Master et s’étale sur toute sa durée. Mis en œuvre par ShARE, une organisation internationale spécialisée dans la formation de talents dans le monde entier, il repose essentiellement sur 4 piliers : l’acquisition de compétences professionnelles, l’ouverture au monde, le leadership et les enjeux du PND», souligne la note d'information rendue publique par le gouvernement.

Les étudiants retenus seront formés aux méthodes de conseil, notamment la résolution des problèmes, la communication effective, ou encore l’analyse et la gestion de projets.

Ils seront également emmenés à travailler sur des projets réels du PND pendant leur cursus, sous la supervision d’anciens consultants de grands cabinets  à l’instar de McKinsey ou BCG.   

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 5 juin 2019 dans les universités ou sur le www.share-share.org/ppep/. Un test écrit est prévu pour le 8 juin 2019.

Par ailleurs, «ceux qui auront suivi le programme, devront travailler auprès du gouvernement pour une période de trois ans et seront affectés, dans différentes institutions clefs, à la mise en œuvre du PND», précise la note.

Amen A.

©AfreePress-(Lomé, le 27 mai 2019)- Les cadres du parti Union pour la République (UNIR) ont entamé samedi 25 mai 2019, une tournée de sensibilisation et d’information dans les préfectures de Wawa, de l’Akebou et de l’Amou, a appris l'Agence de presse AfreePress.

Cette tournée a été conduite par le Vice-président UNIR de la région des Plateaux, IHOU Attigbé, accompagné dans cette mission du ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, Kossivi Egbétonyo ainsi que des députés et cadres de la région.

Au centre de cette tournée de deux jours, les enjeux des élections locales du 30 juin et la politique de décentralisation entamée par le gouvernement au Togo. Les cadres du parti au pouvoir ont profité de cette occasion pour sensibiliser les populations sur les grands axes du Plan National de Développement (PND 2018-2022) lancé le 4 mars denier. 

Les populations ont exprimé leur engagement à accompagner le chef de l’Etat afin de l'aider à gagner le pari des élections locales etde la présidentielle de 2020. 

Pour rappel, cette tournée s'est achevée le 26 mai 2019.

Raphaël A. 

©AfreePress-(Lomé, le 24 mai 2019)- Le ministre de l’Agriculture, de la production halieutique et animale, Noël Koutera Bataka a procédé jeudi 23 mai 2019 à Kara (420 km au nord de Lomé) au lancement officiel de la campagne de production cotonnière pour le compte de la campagne agricole 2018-2019, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Selon les chiffres communiqués à cette occasion par les responsables en charge du secteur cotonnier, le Togo se rapproche davantage de son objectif de « 200 000 tonnes » d’ici 2022.

De 117 000 tonnes en 2017/2018, la production cotonnière du Togo a atteint pour cette campagne 2018/2019, le chiffre de 137 000 tonnes, soit une hausse de 17% par rapport à la campagne 2017-2018.  

Pour le ministre en charge de l’Agriculture, même si ces premiers résultats sont à saluer, des efforts restent à faire pour permettre au Togo d’atteindre son objectif.

« Ces résultats sont encourageants et se situent dans le sens des progrès réalisés ces dernières années », a-t-il indiqué.

Il a par ailleurs réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner les producteurs dans le but d'améliorer la productivité au cours de la campagne agricole 2018-2019.

Raphaël A.

Page 1 sur 1266

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…