jeudi, 20 avril 2017 11:07

Football : Amende de 500 000 F CFA pour Asko et Anges de Notsè, ABOU OSSE d’Anié rétrogradé en division inférieure

©Afreepress-(Lomé, le 20 avril 2017)-De lourdes sanctions ont été prononcées par la Commission de discipline de la Fédération Togolaise de Football (FTF) contre trois clubs évoluant en championnat de D1 et D2 togolais, a appris l’Agence de presse Afreepress. Ces sanctions, selon le site d’information de la FTF, font suite à des matchs émaillés de violences sur deux stades du pays, Anié et Notsè.

ABOU OSSE d’Anié a ainsi été lourdement sanctionné pour des cas de violence survenus au cours d’un match joué le 29 mars 2017 et opposant l’équipe locale à ESPOIR FC de Zio. La Commission de Discipline de la FTF dit avoir noté au cours de cette rencontre, des actes de violences, d’envahissement de terrain, d’agression sur joueur et officiel d’équipe, officiels de matchs, de défaillance sécuritaire, d’interruption du match. Cette rencontre, estime la Commission, s’est déroulée dans « un climat de tension et d’une (rare) violence, ayant empêché le match d’aller à son terme ». ABOU OSSE perd par conséquence, le match mais devra aussi s’acquitter d’une amende de 300 000 F CFA et évoluera la saison prochaine en division inférieure. Comble de malheur, son stade sera suspendu pour une durée de deux ans.

ANGES de Notsè et ASKO FC de Kara, deux équipes évoluant en première division, en prennent elles aussi pour leur grade. Ces deux clubs écopent de 500 000 F CFA d’amende chacun pour avoir été à l’origine d’actes de violence le 2 avril dernier. Anges de Notsè est interdit de jouer son prochain match sur ses installations.

Le supporter Yéma Tchaa d’Asko de Kara, reconnu coupable d’agression sur un joueur des Anges est quant à lui, interdit de stade pour une durée de six mois. « Obligation est faite à ASKO de faire respecter cette interdiction qui vaut pour les matchs de D1, D2 et D3 ainsi que les matchs du championnat du football féminin », indique la FTF qui manifeste sa détermination à lutter contre les actes de violences sur les stades du Togo et se dit prête à sanctionner les équipes et les supporters qui se seraient rendus coupables d’actes de violence.

A.Y.

Nous suivre sur Facebook

AFREEPRESS

Afreepress Premiére Agence de Presse Bilingue au Togo
BP: 20752 Lomé-Togo/ Cel :(+00228) 90 00 47 62 / 99 67 27 91 / 90 16 39 38 / 99 51 82 96
Siège : Bld de la Kara, rue de la Paroisse Saint Kizito
Tokoin Doumassesse (Adewui)
E-mail: afreepresstg@yahoo.fr

Partenaires

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…